Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mai 2020 6 16 /05 /mai /2020 09:31

La Voix du pardon (I Can Only Imagine) est un film biographique chrétien américain réalisé par les frères Andrew et Jon Erwin, sorti en 2018. Il s’agit de l’histoire vraie de Bart Millard du groupe MercyMe et de la chanson I Can Only Imagine (1999).

Avec Dennis Quaid, Trace Adkins, J. Michael Finley, Brody Rose et Madeline Carroll.

Source : Wikipedia

La voix du pardon (I can only Imagine)

Synopsis

Au Texas, Bart Millard, 10 ans, abandonné par sa mère, doit subir au quotidien la violence d’un père alcoolique. Des années plus tard au lycée,sa passion pour la musique lui donne l’occasion de s’évader loin de son père, avec son groupe. Mais pour parvenir au sommet comme artiste,il va devoir affronter son passé. Trouvera-t-il assez d'amour, de foi et de compassion pour pardonner à son père ?

Découvrez l'histoire vraie du chanteur Bart Millard, auteur du double disque de platine : I Can Only Imagine.

Brody Rose (Bart Millard, 10 ans), J. Michael Finley (Bart Millard dans le film) et le vrai Bart Millard
Brody Rose (Bart Millard, 10 ans), J. Michael Finley (Bart Millard dans le film) et le vrai Bart Millard
Brody Rose (Bart Millard, 10 ans), J. Michael Finley (Bart Millard dans le film) et le vrai Bart Millard

Brody Rose (Bart Millard, 10 ans), J. Michael Finley (Bart Millard dans le film) et le vrai Bart Millard

MercyMe est l'un des groupes de musique chrétienne contemporaine le plus connu. Sa chanson « I Can Only Imagine » sortie en 1999 a été double disque de platine. Mais alors que son auteur Bart Millard admet l’avoir écrite en dix minutes, il lui aura finalement fallu toute une vie pour l’imaginer. « La voix du pardon » est un biopic musical sur la vie de cet homme abandonné par sa mère et battu par son père qui s’est finalement accompli dans la musique. (Cinéphiles 44)

 

Ce film raconte une histoire vraie comme il en existe hélas beaucoup trop : violences verbales, père abusif, coups, abandon par la mère, enfance brisée,... mais il raconte aussi une histoire comme il pourrait en exister beaucoup plus. : pardon, réconciliation, rédemption, espoir,... Je vous recommande d'aller voir ce film et de le laisser vous toucher, vous, afin que votre histoire change. Votre passé n'est pas obligé de détruire votre avenir. (Eric Célérier, fondateur du TopChrétien)

Dennis Quaid joue le père de Bart Millard
Dennis Quaid joue le père de Bart Millard

Dennis Quaid joue le père de Bart Millard

I Can Only Imagine · J. Michael Finley I Can Only Imagine (Original Movie Soundtrack)

Je ne peux qu'imaginer (La voix du pardon) par Glorious et Grégory Turpin

Partager cet article

Repost0
2 novembre 2019 6 02 /11 /novembre /2019 09:49

Produit par Jésus, miracle de nos vies

 

Thierry Kopp nous enseigne sur le péché, la repentance, le pardon, mais aussi sur la vie surnaturelle en Christ : miracles, délivrances, entendre la voix de Dieu, guérisons.

 

Une des bases pour être un disciple est pour lui l’identité, savoir qui on est en Christ. Il nous invite à revenir aux Actes des Apôtres et à adopter la mentalité du Ciel sur la terre.

 

Ces images ont été filmées dans le cadre du tournage du documentaire Pluie de Grâce (http://pluie-de-grace.com). Pour commander le DVD, d’ores et déjà disponible : http://www.pluie-de-grace.com/achat.html http://jesusmiracledenosvies.fr Retrouvez des témoignages et diverses vidéos sur https://www.youtube.com/channel/UCed1.

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2019 7 15 /09 /septembre /2019 16:11
Le pardon n’est pas synonyme de réconciliation
Le pardon n’est pas synonyme de réconciliation

Encore une fausse idée !

 

Qu’est-ce qui établit et maintient une relation ? La confiance mutuelle. Si la confiance est trahie, elle ne peut revenir par simple décision de la volonté. La confiance se gagne, se mérite, se construit, en l’occurrence doit se reconstruire. Deux amis qui se blessent sévèrement ne peuvent pas décider que tout va continuer comme avant, d’un claquement de doigt.

 

Réconciliation et pardon ne sont pas identiques. La réconciliation est une suite du pardon, à souhaiter, mais ce n’est pas systématique.

 

À la suite d’une blessure, il faut décider : est-ce que je continue cette relation ? Est-ce que je peux l’approfondir ? Sinon, elle s’arrêtera, tout simplement, car elle a été rompue.

 

Source : atoi2voir

 

 

Ce matin, nous avons reçu un excellent enseignement sur le pardon lors de notre culte du dimanche et j'avais très à cœur de vous partager un petit fragment. Il y a notamment été question de la réconciliation. Est-ce que le pardon amène systématiquement à la réconciliation ?

 

L'orateur du jour, Philippe, a choisi de nous projeter une photo d'un pont levant semblable aux images ci-dessus pour nous expliquer que pour que la réconciliation puisse avoir lieu, il faut que le pont soit à nouveau rabaissé au même niveau (voir image ci-dessous).

 

En effet, tant que la personne qui a été pardonnée n'est pas prête à comprendre et/ou accepter la démarche de celle qui pardonne, la réconciliation n'est pas envisageable. Si une seule des parties du pont levant est en bas et que l'autre partie reste élevée, la relation ne peut pas être rétablie. 

 

J'ajouterai qu'il est très possible de pardonner à quelqu'un et que celle-ci s'en fiche éperdument, même si vous lui écrivez une lettre pour lui expliquer votre démarche ou si vous la croisez dans la rue, ou sur votre lieu de travail.

 

Je suis toujours effaré et attristé de constater que dans de nombreuses assemblées chrétiennes, la réconciliation est souvent prêchée comme étant synonyme de pardon alors que ce n'est pas biblique ! Il en va de même pour les pasteurs ou autres anciens qui déclarent : "tu dois pardonner et tout rentrera dans l'ordre ou il faut que tu pardonnes et tu seras entièrement libéré !", ce qui est hélas faux, la plupart du temps, car le plus souvent les blessures restent présentes et les personnes blessées/offensées ont un grand besoin d'être guéries en profondeur sans quoi l'amertume et la rancœur peuvent refaire surface à tout instant dans un futur plus ou moins proche. A méditer...

 

A noter qu'il est écrit ceci dans la Bible :  "Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes. S'il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère; car il est écrit: A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur. " (Romains 12; 17-18)  

 

Si vous désirez aller plus loin avec le pardon, je vous laisse le soin de visionner les enseignements du pasteur Samuel Peterschmitt sur ce même blog (voir la catégorie pardon ou Samuel Peterschmitt) et vous souhaite d'être béni(e)s par ces précieux messages qui donnent des réponses bibliques aux questions sur le pardon.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Le pardon n’est pas synonyme de réconciliation

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2019 7 15 /09 /septembre /2019 15:37
Ce que le pardon n'est pas - Eric Célérier
Ce que le pardon n'est pas - Eric Célérier

Lorsque nous sommes blessés, lorsqu’il est difficile de pardonner, bien souvent la peur s’installe : "Si je pardonne, nous allons forcément nous réconcilier !"

Non, ce n'est pas obligatoire ! Le processus du pardon se joue avant tout entre Dieu et vous. C'est un acte d'obéissance à Dieu.

"Supportez-vous les uns les autres et, si l'un de vous a une raison de se plaindre d’un autre, pardonnez-vous réciproquement. Tout comme Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi." (Colossiens 3.13)

Dieu nous demande de pardonner pour nous réconcilier avec... lui ! Et pas forcément pour redevenir ami(e) avec la personne qui nous a fait du mal !

Bien sûr, si cela arrive, c’est une très bonne chose de reprendre une relation saine. Mais si cela n’arrive pas, ce n’est pas un péché ! Ce que Dieu vous demande, à vous, c’est de pardonner.

Lorsque nous gardons de l’amertume contre une personne, l'état de notre cœur ne permet pas au Saint-Esprit d'avoir une action puissante et bénéfique dans notre vie. C’est l'acte de pardonner à l'autre qui rétablit la connexion entre notre cœur et celui de notre Père céleste.

Mon ami(e), tandis que vous traversez des temps difficiles, j’aimerais vous encourager à choisir ce qui est important pour Dieu. Le chemin du pardon n’est pas le plus facile, mais pardonner, c’est vous faire un cadeau… à vous-même !

Merci d'exister,

Eric Célérier

 

 

PS: Le texte d'Eric Célérier est librement inspiré du livre "Pardonner pour une guérison intérieure" de Sara Horn, paru aux Editions Vida.

Ce que le pardon n'est pas - Eric Célérier
Ce que le pardon n'est pas - Eric Célérier

Partager cet article

Repost0
22 août 2019 4 22 /08 /août /2019 08:53
La pensée du jour
La pensée du jour

"Le pardon est plus fort que les armes."

 

Phan Thi Kim Phuc

Partager cet article

Repost0
21 août 2019 3 21 /08 /août /2019 12:53
Son Nom est Pardon (le Dieu qui pardonne) - Georges Musy

Son Nom est Pardon

(Le Dieu qui pardonne)

 

 

« Qui est Dieu comme toi,

Pardonnant la faute et passant sur le crime

En faveur du reste de ton héritage ?

Il ne garde pas sa colère à toujours,

Car il prend plaisir à la bienveillance.

Il aura encore compassion de nous,

Il mettra nos fautes sous nos pieds ;

Tu jetteras au fond de la mer tous leurs péchés. »

(Michée 7 ; 18-19)

 

 

Comment peut-on différencier notre Seigneur de tous les autres dieux adorés dans le monde entier ? Bien entendu, Dieu est au-dessus de tout autre, différent en tout point, mais une des façons les plus claires de distinguer Dieu des autres est qu’Il est le Dieu qui pardonne !

 

L’Ecriture nous révèle notre Seigneur comme un Dieu qui pardonne, le seul Dieu qui ait la puissance nécessaire pour nous pardonner : « Qui est Dieu comme toi, pardonnant la faute ? » (Michée 7 ; 18)

 

Néhémie a déclaré :

 

« Mais toi, tu es un Dieu qui pardonne (litt. le Dieu des pardons), qui est compatissant et qui fait grâce, lent à la colère et riche en bienveillance, et tu ne les as pas abandonnés. » (Néhémie 9 ; 17)

 

Néhémie parlait ici de la désobéissance des Israélites. Même dans sa rébellion contre la Parole de Dieu, le Seigneur n’a pas rejeté son peuple. Au lieu de cela, Il a dit par ses actes : « Mon peuple m’a désobéi, mais il est dans ma nature de pardonner. Le pardon n’est pas seulement quelque chose que je pratique, c’est ce que je suis. Je suis un Dieu de grâce, un Dieu qui pardonne. Et je ne tournerai pas le dos à mon peuple. »

 

 

 

Quel était le nom de Dieu révélé à Moïse ?

 

« L'Éternel, L'Éternel, Dieu compatissant et qui fait grâce, lent à la colère, riche en bienveillance et en fidélité, qui conserve sa bienveillance jusqu’à mille générations, qui pardonne la faute, le crime et le péché. » (Exode 34; 6-7) 

 

Tel était le nom sous lequel Dieu voulait être connu de ses enfants. Le Seigneur disait, en d’autres mots : « Si vous voulez connaître qui je suis, et à quoi je ressemble, voici ma gloire : je pardonne tous vos péchés, l’iniquité et la transgression. Vous demandez une révélation de ma nature ? Voilà comment je veux que vous me connaissiez ! »

 

 

David nous fait la même description de Dieu :

 

« Car toi, Seigneur, tu es bon et clément, riche en bienveillance pour tous ceux qui t’invoquent. » (Psaume 86 ; 5)

 

David décrit Dieu comme bon, prêt à pardonner, débordant de grâce. Et il a trouvé ces mots à travers une expérience personnelle difficile.

 

Après avoir péché contre Dieu, David a plongé dans une profonde dépression. Il était même pris de terreur à cause de son iniquité. Il a décrit cette expérience comme ayant sombré dans les profondeurs. David a passé plusieurs journées à désespérer de la vie. Finalement, au fond de son désespoir, David a crié à Dieu : « Des profondeurs de l’abîme je t’invoque, Éternel ! Seigneur, écoute ma voix ! Que tes oreilles soient attentives à la voix de mes supplications ! Si tu gardais le souvenir des fautes, Éternel, Seigneur, qui pourrait subsister ? » (Psaume 130; 1-3)

 

A travers le témoignage de ces trois hommes, Néhémie, Moïse et David, nous remarquons trois différentes révélations de la nature de notre Seigneur comme étant toujours prêt à pardonner.

 

Néhémie a proclamé la nature d’un Dieu prêt à pardonner à travers une révélation prophétique.

 

Moïse a décrit la nature d’un Dieu de pardon à travers une révélation qui lui a été donnée par Dieu Lui-même.

 

Et David a écrit sur la grâce de Dieu et son pardon à travers sa propre expérience personnelle.

 

David était comme beaucoup de chrétiens d’aujourd’hui. Il était un croyant fidèle et dévoué. Il a servi l'Éternel avec joie. Mais à un moment donné, il est tombé dans les affres de l'immoralité.

 

Un homme de Dieu reste un homme avec ses qualités et ses défauts. Il est fait de chair et de sang, comme vous et moi, et il a aussi le droit de se tromper et de décevoir. Cela est valable (et vérifiable) pour chacun(e) d’entre nous !

 

Pour en revenir à David, il avait le sentiment que Dieu prenait en compte ses iniquités. Il ne pouvait échapper au sentiment obsédant que le Seigneur prenait note de chacune de ses fautes. David savait qu’il ne survivrait jamais à un tel jugement. Il pleurait en disant : « Dieu, si tu dois me juger selon la loi, je n’ai aucune chance. J’ai violé chacun de tes commandements. Si tu gardes la trace de tous mes manquements, les accumulant pour le jour de mon jugement, je ne m’en sortirai pas. Je n’ai aucun espoir. Je suis déjà condamné. Si tu retiens nos fautes, Seigneur, qui pourrait subsister ? Qui peut être sauvé puisque nous avons tous péché ? Nous sommes tous condamnés. »

 

 

Qui vient nous montrer du doigt notre péché, notre iniquité ?

 

  1. notre conscience (nous dit : attention, tu as péché…)
  2. le diable (condamne, accuse)
  3. parfois même les hommes (accusent)

 

Soudain, le Saint-Esprit va sortir David des profondeurs de son désespoir, de ses tourments. Comment s’y est-il pris ? Il donna à David une révélation de la personne de Dieu et David déclara triomphalement : « Mais le pardon se trouve auprès de toi, afin qu’on te craigne » (Psaume 130 ; 4)

 

David avait ainsi été délivré de sa terreur par une révélation du nom de Dieu : « Notre Seigneur pardonne. Son Nom est Pardon. » Et dès cet instant, le désespoir de David s’envola. 

 

D’où était venu ce désespoir dans le cœur de David ? Il venait de sa pensée que Dieu était en colère après lui. Il était convaincu que le Seigneur lui en voulait parce qu’il avait failli, péché et commis des actes graves. Mais la révélation que Dieu donna à David était qu’il trouverait le pardon auprès de Lui, afin qu’il puisse le craindre. 

 

David disait à sa façon : « Seigneur, j’étais sur le point de m’écrouler sous le poids de mon péché. J’allais abandonner. Mais tu m’as révélé ton amour et ton pardon. Avant cela, tout ce que pouvais voir, c’était cette liste que tu gardais de mes péchés. A présent, je vois que tu les as pardonnés et effacés. Je peux donc revenir vers toi pour t’adorer. Je peux te servir à nouveau. Je peux t’obéir et t’honorer, animé d’une sainte crainte de Toi. »

 

Voici donc la clé pour être délivré de la culpabilité et de la condamnation. Il nous faut croire de toute notre être que notre Seigneur est un Dieu qui pardonne notre péché. En vérité, c’est le seul recours qui puisse apaiser une conscience qui ploie sous la culpabilité et l’accusation.

 

En dépit de tout ce que nous connaissons sur la miséricorde de Dieu, la victoire de Jésus à la Croix, notre rédemption par le sang de Christ et le fait d’être accepté par Sa seule grâce, une bonne partie de chrétiens vivent toujours dans l’incertitude du pardon de Dieu.

 

Néhémie, Moïse et David (pour ne citer qu’eux) ne connaissaient pas le sacrifice de Jésus sur la Croix. Ils vivaient tous au temps de la loi. Et pourtant, Dieu leur a montré qu’Il était un Dieu de pardon ! Il leur a montré que Son Nom est Pardon.

 

Vous me direz peut-être : « Mais, frère, tu ne sais pas ce que j’ai fait. Si seulement tu savais ce que j’ai commis dans le secret. Tu ne sais rien de ma dureté, de ma rébellion, de mes mauvaises pensées, de mes mauvaises habitudes. Tu ne peux pas imaginer les blasphèmes dont je suis coupable. Je fais des choses contre nature, méprisables, souillées. Mon cœur est si sale. Et je retombe si souvent dans mon péché. Cela ne vaut même plus la peine que je m’approche de Dieu pour demander pardon. Je suis allé trop loin. »

 

Mes frères et sœurs, souvenez-vous qu’il est écrit :

 

« Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront pas le royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : ni les débauchés, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les dépravés, ni les homosexuels, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les insulteurs, ni les accapareurs n’hériteront le royaume de Dieu. Et c’est là que vous étiez, quelques-uns d’entre vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus-Christ et par l’Esprit de notre Dieu. » (1 Corinthiens 6 ; 9-11).

 

« Que le méchant abandonne sa voie, et l’homme de rien ses pensées ; qu’il retourne à L'Éternel, qui aura compassion de Lui, à notre Dieu, qui pardonne abondamment. » (Esaïe 55, 7)

 

 

Il se peut que malgré tout vous pensiez encore ainsi : « Je savais qu’il ne fallait pas le faire. J’étais pleinement convaincu. Et j’ai fait tant de promesses à Dieu, mais à présent je suis retombé. Et cette fois, je crois bien que c’était la fois de trop. Il est impossible que Dieu puisse me pardonner alors que j’ai agi en pleine connaissance de cause. Je ne peux m’empêcher de penser que j’ai peut-être péché contre le Saint-Esprit. Je l’ai attristé tant de fois. Comment Dieu pourrait-il bien me pardonner encore, après que je sois replongé dans ce péché tant et tant de fois ? »   

 

A plus forte raison, au vu de tout ce que nous connaissons, prenons du temps, seul à seul, avec Dieu, dans notre chambre et osons Lui demander de nous pardonner. Osons Lui demander pardon ! Osons nous repentir pour nos péchés, nos iniquités. Osons Lui confesser nos péchés, même si Il les connaît déjà. Le pardon de Dieu passe par une sincère repentance. Ne jouons pas avec Sa grâce, mais repentons-nous d’un cœur sincère et demandons-Lui pardon avec foi ! Car son Nom est Pardon ! Amen ! Et demandons-Lui de nous éloigner de tout ce qui nous éloigne de Lui. Demandons-Lui de nous conduire dans le droit chemin. Déchargeons-nous sur Lui de tout et laissons-Le agir dans notre vie entière.

 

Je vous encourage à retourner à la Parole de Dieu, à abandonner vos mauvaises voies en revenant au Seigneur dans la repentance. Et surtout, croyez qu’Il vous pardonnera abondamment encore une fois.

 

Dieu n’abandonne pas les pécheurs. Sa Parole dit qu’Il ne veut pas qu’aucun périsse, pas un seul. Et Il vous appelle à la repentance. Il veut que vous Le connaissiez par Son Nom : le Dieu qui pardonne, parce qu’il veut vous guérir et vous délivrer. 

 

Son Nom est Pardon ! Amen !

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

 

 

Ce message est tiré d’après un enseignement de David Wilkerson « Que tes noms soient sanctifiés », chapitre 10, pages 195 à 216.

 

Partager cet article

Repost0
14 août 2019 3 14 /08 /août /2019 20:12

Résumé : Ce message de Samuel Peterschmitt nous rapproche de la puissance du pardon, non seulement dans la vie des autres mais aussi dans la nôtre.

Il faut savoir se pardonner à soi-même, ce n'est pas si simple, c'est aussi très compliqué, mais c'est un pas vers la liberté et la guérison spirituelle.

En se pardonnant et en pardonnant aux autres, nous reconnaissons que Jésus a tout accompli sur la croix.

Prions le Seigneur qu'il nous délivre de nos péchés, de toutes maladies, de l'amertume, de l'aigreur, du non-pardon ... afin de recevoir le prix de la gloire de Dieu dans tous les domaines de notre vie, une vie pleinement heureuse et épanouie en Jésus-Christ qui a déjà tout payé. Seigneur, j'accueille ton pardon parce que lui seul me libère. Amen, Alléluia !

 

Source : http://www.enseignemoi.com/samuel-peterschmitt/video/le-pardon-partie-3-72113.html

Partager cet article

Repost0
14 août 2019 3 14 /08 /août /2019 20:08

Résumé : Samuel Peterschmitt attire notre attention sur ce qu'est le pardon et comment il est crucial de pardonner en ce siècle présent.

Plusieurs se posent la question (et même les chrétiens), pourquoi faut-il pardonner ?

La raison est simple, par obéissance à la Parole de Dieu. Jésus-Christ a demandé à son Père sur la croix de Golgotha, de pardonner à ceux qui l'ont offensé, l'ont blessé, l'ont humilié.

Comme il est écrit dans MATTHIEU 6.15 "si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses."

Celui qui refuse de pardonner souffrira d'une façon ou d'une autre, tôt ou tard.

Soyons délivrés du non-pardon qui engendre toutes sortes de maladies incurables et de malédictions.

Que le Saint-Esprit vous en délivre et vous rende libre dans le nom de Jésus.

 

Source : http://www.enseignemoi.com/samuel-peterschmitt/video/le-pardon-partie-3-72113.html

Partager cet article

Repost0
14 août 2019 3 14 /08 /août /2019 20:06

Samuel Peterschmitt est le pasteur principal de l'église de la Porte Ouverte Chrétienne de Mulhouse. Marié à Dominique, ils ont 6 enfants et plusieurs petits-enfants.

 

Source : http://www.enseignemoi.com/samuel-peterschmitt/video/le-pardon-partie-3-72113.html

Partager cet article

Repost0
14 août 2019 3 14 /08 /août /2019 20:03

Résumé :  Ce message de Samuel Peterschmitt éclaire et peut aider celui qui ne sait pas pardonner ou à dû mal à pardonner. Notre Seigneur et Sauveur, l'agneau de Dieu est venu pour nous délivrer de nos péchés, et aussi délivrer le monde du péché. Pardonner, n'est pas chose facile, ni simple, mais est une décision importante. Celui qui pardonne s'appuie sur la Parole de Dieu et ce, quel que soit le degré du mal vécu. Sans l'aide du Saint-Esprit, il nous est impossible de pardonner.

 

Source : http://www.enseignemoi.com/samuel-peterschmitt/video/le-pardon-partie-3-72113.html

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog familial de Georges, Céline & Estéban
  • : Blog familial où vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s ! Nous vous invitons, par exemple, à découvrir la Galice, ce qu'est le burn-out (avec des pistes pour s'en sortir), la traite des femmes en Suisse, qui est vraiment Jésus-Christ, quelques humoristes, etc.
  • Contact

Recherche