Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 13:30

Chaque deuil est unique. Il est unique pour chaque personne de la manière dont elle le perçoit, de la manière dont la personne s'en est allée (maladie, accident, suicide) et aussi de la manière dont les personnes qui restent sont entourées (famille, amis) dans ces moments particuliers...

 

Après 2 mois et 2 jours passés aux soins intensifs, ma maman s'en est allée, à l'aube de sa 71e année, le vendredi 19 mars 2010. Pendant ces 2 mois, nous avons pu l'entourer, lui parler, communiquer et je suis très reconnaissant envers Notre Seigneur pour cela. En effet, je connais plusieurs personnes qui ont perdu un papa, une maman, un mari, une épouse, un enfant ou un ami sans avoir pu lui parler, lui tenir la main une dernière fois...

 

En ce qui me concerne, dans un laps de temps d'une année environ, je me suis rendu à plusieurs cérémonies d'enterrements de personnes proches sans que j'ai pu partager de précieux moments avec elles avant leur départ et c'est pour cette raison que je considère comme une bénédiction ces deux derniers mois passés avec ma maman...

 

Je sais qu'elle est partie en paix et cela aussi me réconforte. Jésus a dit : "Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix." (Jean 14; 27)

 

Toutefois, je ne suis pas dupe et je suis conscient que je vais devoir passer par un processus de deuil. En effet, même quand on s'y attend, le choc est bien présent (j'en ai fait l'expérience en 1999, lors du décès de mon père). Ensuite, il y a la tristesse car je sais que je ne la reverrai plus de mon vivant, que bien des choses seront différentes sans elle, sans sa présence...

 

Et puis, il y a tout ce qu'elle représentait pour moi, pour mon frère, pour son frère, pour ses petits enfants et les autres personnes qui l'aimaient et qui sont toutes aussi importantes...

 

Enfin, il y a l'acceptation qui permet de continuer à vivre sa propre vie sans la personne aimée... Cela ne signifie pas qu'on oublie l'être cher, bien au contraire... Ma maman continue de vivre dans mon coeur ! Et elle sera vivante aussi longtemps que je vivrai !

 

Mesimages 0484

 

Dans le processus de deuil, il peut y avoir aussi de la colère, de la révolte, du désespoir, de l'amertume, de la culpabilité, voire même un sentiment d'injustice... et c'est bien compréhensible. Mais ce n'est pas le cas, pour moi, dans cette épreuve. Au contraire, je suis dans la paix car, de par ma relation personnelle et quotidienne avec Jésus-Christ, je suis convaincu, au plus profond de moi, que ma maman est désormais à ses côtés pour l'éternité...

 

"Père, je veux que là où je suis, ceux que tu m'as donnés soient aussi avec moi, afin qu'ils contemplent ma gloire, celle que tu m'as donnée, parce que tu m'as aimé avant la fondation du monde." (Jean 17; 24)    

 

Au revoir maman ! Merci pour tout ce que tu as fait dans ma vie, pour tout ce que tu m'as appris et donné ! Je t'aime !

 

Georges Musy

 

 

"Jésus lui dit : Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais." (Jean 11; 25-26)

 

(photo Mésimages)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog familial de Georges, Céline & Estéban
  • : Blog familial où vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s ! Nous vous invitons, par exemple, à découvrir la Galice, ce qu'est le burn-out (avec des pistes pour s'en sortir), la traite des femmes en Suisse, qui est vraiment Jésus-Christ, quelques humoristes, etc.
  • Contact

Recherche