Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2019 5 01 /11 /novembre /2019 16:00
Qu’est-ce que le parler en langues ? – Partie 8

En préambule, permettez-moi de faire un petit rappel concernant la nouvelle naissance et le rôle du Saint-Esprit à cet effet afin d’éviter toute confusion avant d’aborder concrètement le don du parler en langues à la suite du baptême dans le Saint-Esprit :  

  • Le Saint-Esprit est envoyé par Jésus (le Fils de Dieu), de la part de Dieu (le Père) pour convaincre le monde en ce qui concerne notamment le péché selon Jean 15 ; 26 et Jean 16 ; 7-8
  • Le Saint-Esprit habite le croyant dès sa nouvelle naissance, autrement dit suite à votre repentance sincère et à votre foi placée en Jésus-Christ
  • Dans la nouvelle naissance, le Saint-Esprit nous unit à Jésus-Christ dans une relation vivante : Jésus est la vie, Il est le cep (la vigne) duquel coule la vie et nous sommes les sarments (les branches) selon Jean 15 ; 1
  • Ce qui se passe dans la nouvelle naissance est la création surnaturelle de la vie spirituelle et elle est créée en union avec Jésus-Christ. Le Saint-Esprit nous amène dans une connexion vitale avec Christ qui est le chemin, la vérité et la vie selon Jean 14 ; 6.
  • La nouvelle naissance n’est pas une nouvelle religion, mais bien une nouvelle vie AVEC et EN Christ
  • Si vous croyez que Jésus-Christ est votre Sauveur personnel et le Seigneur de votre vie, vous lui appartenez, et le Saint-Esprit habite en vous, que vous le ressentiez ou non

 

Pour revenir au sujet qui nous intéresse, le don du parler en langues est un don spirituel. Cela signifie parler avec des mots ou dans une langue que les autres ne comprennent pas. Ce don est utilisé pour parler à Dieu et il sert également pour l’édification personnelle ainsi que pour l’édification de tous ceux qui font partie du corps de Christ selon 1 Corinthiens 12 ; 4-10. D’autre part, nous pouvons considérer que le parler en langues est le signe initial du baptême dans le Saint-Esprit.

 

Bien avant la Pentecôte, nous voyons que Jésus a dit ceci : « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues… » (Marc 16, 17)

 

Pourtant, la première fois que quelqu’un parla en langues fut au jour de la Pentecôte, quand le Saint-Esprit fut donné aux apôtres, comme on peut le lire dans Actes 2; 1-12. Les apôtres commencèrent à annoncer l’Évangile à la foule, à Jérusalem, et ce qu’ils disaient pouvaient être compris par des personnes qui parlaient toutes sortes de langues différentes : « … comment les entendons-nous parler dans nos langues des merveilles de Dieu ? » (Actes 2 ; 11)

 

Plus tard, Paul écrit aussi au sujet du parler en langues, en 1 Corinthiens 12 et 1 Corinthiens 14. Cependant, il précise ici que ceux qui parlent en langues, ne parlent pas dans une langue compréhensible: « En effet, celui qui parle en langue ne parle pas aux hommes, mais à Dieu, car personne ne le comprend, et c'est en esprit qu'il dit des mystères. » 1 Corinthiens 14, 2. Néanmoins, ce don accordé aux chrétiens peut être bénéfique pour ceux qui écoutent et utile à l’édification du Corps.

 

  • Parler en langues peut être une aide pour la personne elle-même. Paul le souligne en déclarant : « Celui qui parle en langues s'édifie lui-même. » selon 1 Corinthiens 14; 4
  • Parler en langues peut vous aider à exprimer ce qui est dans votre esprit et qui ne peut pas être exprimé avec des mots
  • Paul dit clairement que la meilleure façon d’édifier l’assemblée est de parler de façon prophétique, avec des mots compréhensibles qui fortifient la foi et la compréhension de ceux qui entendent le message : « Je rends grâces à Dieu de ce que je parle en langue plus que vous tous ; mais, dans l'Église, j'aime mieux dire cinq paroles avec mon intelligence, afin d'instruire aussi les autres, que dix mille paroles en langue. » 1 Corinthiens 14, 18-19

 

Pour une présentation plus complète du parler en langues, je vous invite à vous rendre sur le site internet de Fréquence Chrétienne. A mon avis cet article est le plus complet et cela vous aidera certainement à mieux comprendre ce merveilleux don que j’utilise très fréquemment et qui me fortifie dans ma relation personnelle avec Dieu. En effet, pour ce qui me concerne, le parler en langues me permet, tout en priant, de recevoir des réponses, des encouragements et des directions de la part du Seigneur. C’est une vraie bénédiction !

 

En résumé, lorsqu’il parle en langues selon 1 Corinthiens 14 ; 2 - 1 Corinthiens 14; 4  et 1 Corinthiens 14; 12, le chrétien :

  • parle à Dieu
  • dit des mystères en esprit
  • s’édifie lui-même
  • peut être utile à l’édification du Corps de Christ

 

Personnellement, je trouve dommage pour celles et ceux qui renoncent au parler en langues (par crainte, par suite d’un enseignement erroné, d’une fausse doctrine ou encore d’une mauvaise expérience sur ce sujet) car ces personnes passent à coup sûr à côté de bénédictions certaines pour leur vie. C’est un peu comme si une immense table était remplie de victuailles et que vous l’évitiez alors que d’autres se servent avec réjouissance. En tout cas, c’est l’image que j’ai eu quand j’ai prié pour préparer cet article et je vous laisse méditer à ce propos...

 

Pour conclure, je dirai que l’apôtre Paul nous exhorte à aspirer aux dons les meilleurs selon 1 Corinthiens 12; 31 et 1 Corinthiens 14; 1  et que nous avons la responsabilité de les faire croître et mûrir pour la gloire de notre Seigneur. Et chaque don que nous mettons en pratique contribue à l'édification de l'Eglise de Jésus-Christ.

 

D’une manière générale encore,  le parler en langues permet de cultiver une communion constante avec Dieu et permet de créer un terrain fertile pour les autres dons que sont par exemple, la prophétie, le discernement des esprits et même la guérison.

 

PS: Un grand MERCI à mon ami et frère en Christ Jean-Baptiste de l'Association EssenCiel pour ses précieux conseils et ses relectures de plusieurs de mes articles depuis Israël où il séjourne pour plusieurs mois avec sa petite famille. Je vous invite vivement à vous rendre sur le site ci-dessus car il est rempli d'articles édifiants !

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

 

 

Sources : TopChrétien.comFréquence Chrétienne et ChristianismeActif

Qu’est-ce que le parler en langues ? – Partie 8

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2019 4 31 /10 /octobre /2019 16:10
Comment recevoir le don du Saint-Esprit ? - Partie 7

Beaucoup de chrétiens se demandent comment recevoir le don du Saint-Esprit. Premièrement, dans Matthieu 3 ; 11, nous voyons que c’est Jésus qui nous baptise d’Esprit Saint et de feu.

 

Ensuite, en lisant la Parole de Dieu, nous pouvons constater que :

 

  • Dieu donne l’Esprit à ceux qui lui obéissent selon Actes 5 ; 32

 

  • Jésus nous ordonne de demander, de chercher et de frapper à la porte selon Luc 11 ; 9-13

 

 

  • Jésus nous invite, si quelqu’un a soif, à venir boire selon Jean 7 ; 37-39

 

 

 

 

Pour ma part, cela a pris plusieurs mois entre le moment où j’ai reçu le Saint-Esprit et le moment où j'ai été baptisé du Saint-Esprit et, tout comme dans le livre des Actes, cela s’est immédiatement traduit par le parler en langues dont je vais vous entretenir dans mon prochain article.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Comment recevoir le don du Saint-Esprit ? - Partie 7

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2019 4 31 /10 /octobre /2019 15:41
Est-ce facultatif ? – Partie 6

Est-ce que la baptême du Saint-Esprit est facultatif pour le chrétien né de nouveau ? Je vous laisse vous-même juge de votre réponse en fonction de ce qui suit.

 

Dans les Actes 1; 4-8 et dans Luc 24; 49, Jésus promet aux disciples qu’ils vont recevoir la puissance du Saint-Esprit avant d’aller dans le monde pour prêcher l’Évangile.

 

Dans Matthieu 28 ; 20, Jésus leur dit : « Enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. »

 

Jésus décrit l’obtention du Saint-Esprit en Luc 11 ; 9-13 : « Demandez, et l’on vous donnera (verset 9) car quiconque demande reçoit (verset 10) et A combien plus forte raison le Père donnera-t-il le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent (verset 13) ».

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2019 4 31 /10 /octobre /2019 15:12
Dans le Nouveau Testament – Partie 5

Au début de livres des Actes des apôtres, après que Jésus fut élevé dans les cieux (Ascension), nous voyons que les disciples retournèrent à Jérusalem et qu’ils se rendirent dans la chambre haute où ils se tenaient d’ordinaire pour prier avec plusieurs femmes, dont Marie, la mère de Jésus, ainsi qu’avec les frères de Jésus. (Actes 1 ; 9-14)

 

Lorsque le jour de la Pentecôte (Chavouot en hébreu) arriva, ils étaient tous ensemble réunis dans le même lieu et soudain il vint du ciel un bruit comme celui d’un souffle violent qui remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues de feu se posèrent sur chacun d’eux et ils furent tous remplis d’Esprit Saint et se mirent à parler d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer. (Actes 2 ; 1-4).

 

Plus loin, nous pouvons lire que Pierre, expliquant à la foule ce qui se passait dit ceci : « Ceci est ce qu’a annoncé le prophète Joël… et il ajoute : Repentez-vous et que chacun de vous soit baptisé dans le nom de Jésus pour la rémission (le pardon) de vos péchés, et vous recevrez le don du Saint-Esprit. Parce que la promesse est pour vous, et pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. » (Actes 2 ; 16-18 et Actes 2 ; 38-39)

 

Nous voyons qu’ils furent remplis du Saint-Esprit et qu’ils se mirent immédiatement à parler en d’autres langues, guidés par l’Esprit et certains chrétiens croient qu’en 2019 tout cela est terminé, que c'est purement historique... C'est consternant car ils ne savent pas ce qu'ils ratent !

 

Dans les articles suivants, je vous montrerai que ce jour de la Pentecôte n’était qu'un début et que nous sommes appelés à vivre et à marcher par l’Esprit tous les jours de notre vie et pas uniquement de temps en temps.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2019 4 31 /10 /octobre /2019 14:28
Moïse et David
Moïse et David

Moïse et David

Quand nous parcourons l’Ancien Testament, jusqu’à la venue de Jésus, Dieu envoyait l’Esprit sur des individus choisis comme Moïse, Samson, David, Elie, Élisée, Samuel, Jérémie, Ézéchiel, Daniel, etc. Ceux-ci devinrent rois, juges ou prophètes et la présence de Dieu, la direction de Dieu et la puissance de Dieu étaient évidentes en eux. Mais la plus grande partie du peuple ne pouvait pas expérimenter ces choses de façon aussi tangible.

 

Les prophètes annoncèrent que dans le futur l’Esprit de Dieu viendrait de façon nouvelle et sous deux aspects, à savoir :

 

Cet aspect a trait à la puissance et à la manifestation surnaturelle de Dieu (en tant que don de l’Esprit) selon 1 Corinthiens 12 ; 7-11.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Daniel et Samson
Daniel et Samson

Daniel et Samson

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2019 4 31 /10 /octobre /2019 11:57
Être baptisé dans le Saint-Esprit – Partie 3
Être baptisé dans le Saint-Esprit – Partie 3

Souvenons-nous que les Israélites, sous la conduite de Moïse, furent baptisés dans la nuée et dans la mer selon 1 Corinthiens 10 ; 2.

 

La nuée représente la présence de Dieu : L’Éternel allait devant eux… dans une colonne de nuée. (Exode 13 ; 21)

 

La nuée représente aussi la direction de Dieu : … pour les guider dans leur chemin.

 

La nuée représente encore la puissance de Dieu : Fuyons… car l’Éternel combat pour Israël. (Exode 14 ; 24-25)

 

Être baptisé dans le Saint-Esprit veut donc dire être immergé dans la présence de Dieu, dans la direction de Dieu et dans la puissance de Dieu.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2019 4 31 /10 /octobre /2019 11:29
Qui est Celui qui habite en nous ? – Partie 2

Dans différents versets, nous voyons avec précision qui est Celui qui habite en nous :

 

De même que l’esprit de l’homme fait un avec l’homme, ainsi l’Esprit de Dieu fait un avec Dieu. (1 Corinthiens 2 ; 11-12)

 

Je vous invite à prendre quelques minutes et à méditer sur ces versets afin de savoir qui est Celui qui habite en vous, à cet instant…Est-ce l'Esprit de vérité, l'Esprit de Jésus-Christ ou est-ce un autre esprit ?

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2019 4 31 /10 /octobre /2019 11:01
Deux baptêmes ? – Partie 1

Nous avons bien vu dans la partie consacrée au baptême d’eau par immersion qu’il y a un seul baptême, mais en fait, il est subdivisé en deux parties : Eau et Esprit.

 

Dans l’Évangile de Jean 3 ; 5, Jésus formule cela de la manière suivante : « En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit. »

 

Il est possible de croire sans recevoir ! Et c’est hélas le cas pour beaucoup de chrétiens ; ils n’ont jamais consciemment reçu la puissance du Saint-Esprit et, par conséquent, ils ne peuvent pas réellement vivre le royaume de Dieu.

 

L’apôtre Paul pose cette question : « Avez-vous reçu l’Esprit Saint quand vous avez cru ? » (Actes 19 ; 2)

 

A quel moment une personne est-elle née ? Est-ce au moment où elle sort du sein de sa mère ou au moment où l’on coupe le cordon ombilical ?

 

A quel signe croyons-nous qu’une personne est née ? N’est-ce pas quand elle inspire et crie ? Et cela demande souvent l’imposition des mains (sur l’arrière-train pour les nouveau-nés) selon Actes 8 ; 14-17.

 

La conséquence d’avoir reçu le Saint-Esprit, c’est qu’il en résulte une évidence visible, le parler en langues selon Actes 19 ; 6.

 

J’aurai l’occasion de revenir sur le parler en langues plus tard car c’est également un sujet qui fait polémique au sein de nombreuses assemblées et qui divise le Corps de Christ, ce qui est affligeant et ce qui attriste profondément le Saint-Esprit.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Deux baptêmes ? – Partie 1

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2019 4 31 /10 /octobre /2019 10:02
Le baptême du Saint-Esprit – Introduction
Le baptême du Saint-Esprit – Introduction

En préambule, je profite de remercier chaleureusement Werner Lehmann qui était alors pasteur à l’église évangélique d’Oron-la-Ville (EEO) et avec qui j’ai eu le privilège de passer deux semaines en Afrique (Burkina-Faso et Mali) du 29.11.1999 au 11.12.1999 et avec qui j’ai pu apporter cet enseignement sur les 4 portes du Royaume dans une école de mission de disciples JEM à Koutiala, au Mali.

 

Le baptême du Saint-Esprit est hélas un sujet tabou dans de nombreux milieux évangéliques et c’est juste désolant de constater en 2019, soit pratiquement vingt ans après avoir apporté ce message au Mali, qu’une telle confusion perdure. Rassurez-vous, je ne vais pas entrer dans cette polémique car ce n’est pas le but des points que je vais tenter de développer le plus fidèlement possible dans mes articles à venir. Toutefois, je relèverai tout de même qu’il y a malheureusement trop de chrétiens qui ont été mal enseignés à ce sujet. On leur a dit de recevoir ou d’accepter Jésus-Christ et non de croire en Jésus-Christ. Cela a freiné ou stoppé l’action de recevoir le Saint-Esprit car ces chrétiens pensaient avoir reçu l’Esprit en même temps que Jésus.

 

Jésus, dans son ministère terrestre, a eu besoin de l’onction du Saint-Esprit. Nous le voyons notamment dans les versets suivants : Matthieu 3 ; 16Matthieu 4 ; 1 Matthieu 12 ; 18Matthieu 12 ; 28Marc 1 ; 10Marc 1 ; 12Luc 3 ; 22Luc 4 ; 1Luc 4 ; 14Luc 4 ; 18-19Luc 10 ; 21 et Jean 1 ; 32-33.

 

Personne n’a été baptisé de l’Esprit pendant le ministère terrestre de Jésus (Jean 7 ; 39). Cependant, après sa résurrection, dès son apparition à ses disciples, nous pouvons lire que Jésus souffla sur eux et leur dit : « Recevez l’Esprit Saint » (Jean 20 ;22). Toutefois, cela n’implique pas qu’ils furent baptisés du Saint-Esprit. C’est plus tard, le jour de la Pentecôte, alors qu’ils étaient tous réunis dans un même lieu qu’ils furent tous remplis du Saint-Esprit et qu’ils se mirent à parler dans d’autres langues. (Actes 2 ; 1-4)

 

Il est vraiment fondamental de bien comprendre ce qui précède avant d’aller plus loin et, si vous n’avez pas la paix dans votre cœur, je vous invite à vous mettre devant le Seigneur et de Lui demander de vous montrer ce qui est vrai ou faux dans ce que vous vivez à ce jour dans votre vie chrétienne par rapport au Saint-Esprit.

 

Je peux également vous conseiller de vous procurer le livre de Francis Chan, intitulé Dieu oublié qui parle d’une mise à l’écart de la troisième personne de la Trinité, le Saint-Esprit, par de nombreuses assemblées et dénominations chrétiennes. Personnellement, cet ouvrage m’a confirmé combien nous sommes à côté de la plaque en occident dans nos églises évangéliques qui, pour certaines, ont remplacé le Saint-Esprit par les hommes et qui, pour d’autres, considèrent le livre des Actes comme un livre purement historique...

 

Imaginez-vous sur une île déserte où vous êtes seul(e) avec une Bible comme seul et unique objet pendant une durée de 6 mois. Vous avez de quoi vous nourrir, vous loger et vous vêtir pendant tout ce temps, mais vous êtes sans PC, sans téléphone mobile, sans radio, ni TV… vous avez juste une Bible. Vous n’avez donc pas de possibilité de contacter une personne extérieure et personne ne peut vous contacter. Et là, vous commencez à lire et étudier le livre des Actes avec le Saint-Esprit comme seul conseiller. Je peux vous garantir qu’après 6 mois passés à l’école du Saint-Esprit, si vous débarquez dans une assemblée évangélique en Suisse, en France ou aux Etats-Unis, vous tomberez de très haut en découvrant de quelle manière le Saint-Esprit est délaissé, mis de côté et comment les hommes ont détourné ou abandonné les principes bibliques décrits dans le livre des Actes. Vous vous demanderez si les personnes qui sont dans ces assemblées ont bien lu et étudié la même Bible que vous tellement la différence est énorme avec une vie remplie du Saint-Esprit et une vie sans le Saint-Esprit.   

 

Je vous invite à prendre quelques minutes de réflexion avant de poursuivre et surtout, j’insiste, osez demander directement au Saint-Esprit de vous éclairer sur ce que vous venez de lire avant de poursuivre la lecture des 8 prochains volets sur ce sujet. 

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Le baptême du Saint-Esprit – Introduction
Le baptême du Saint-Esprit – Introduction

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog familial de Georges, Céline & Estéban
  • : Blog familial où vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s ! Nous vous invitons, par exemple, à découvrir la Galice, ce qu'est le burn-out (avec des pistes pour s'en sortir), la traite des femmes en Suisse, qui est vraiment Jésus-Christ, quelques humoristes, etc.
  • Contact

Recherche