Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 octobre 2019 4 24 /10 /octobre /2019 07:46
La repentance a également été prêchée par les disciples de Jésus - Partie 2

En parcourant la Bible, nous voyons que les disciples de Jésus prêchèrent la repentance comme Jésus le leur avait enseigné. Voici, ci-dessous, quelques versets qui le démontrent sans équivoque :  

 

Marc 6 ; 12-13 : « Ils (les 12 disciples) partirent et ils prêchèrent la repentance. Ils chassaient beaucoup de démons, et ils oignaient d’huile beaucoup de malades et les guérissaient. »

 

Actes 2 ; 38 : « Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. »

 

Actes 3; 19 : « Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés... »

 

Actes 20 ; 20-21 : « Sans rien dissimuler, je (Paul) vous annonçais et vous enseignais publiquement et dans les maisons, tout ce qui vous était utile, en proclamant (attestant) aux Juifs et aux Grecs la repentance envers Dieu et la foi en notre Seigneur Jésus. »

 

 

En tant que disciples de Jésus-Christ, nous avons aussi cette mission de parler et/ou de prêcher la repentance. La repentance n'est pas une option, c'est capital pour une réelle conversion et le salut en Jésus-Christ.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

La repentance a également été prêchée par les disciples de Jésus - Partie 2
Partager cet article
Repost0
24 octobre 2019 4 24 /10 /octobre /2019 07:27
La repentance prêchée par Jean-Baptiste et par Jésus-Christ - Partie 1

Les quatre portes du Royaume de Dieu sont les suivantes :

 

  • La repentance (envers Dieu le Père)
  • La foi (croire en Jésus-Christ)
  • Le baptême d'eau (par immersion totale)
  • Le baptême du Saint-Esprit

 

Dans ces 9 premiers volets, je vais prioritairement traiter le thème de la repentance et plus tard je viendrai sur les 3 autres sujets qui sont également très importants.

 

Le mot repentance vient du grec « metanoïa » qui signifie METAMORPHOSE. Il s'agit d'un un changement de pensée total. 

La repentance précède toujours la conversion (espistrophê en grec), car il faut d'abord changer de pensée avant de changer de direction.

Nous pouvons expliquer cela par l’exemple suivant : la chenille (l’homme tel qu’il est avant la conversion) va construire un cocon (l’homme après la conversion). Une transformation va se produire dans ce cocon, c’est l’état de la repentance où il confesse tous ses péchés. Lorsqu’elle sort de ce cocon, la chenille est devenue papillon (l’homme laisse derrière lui tout ce qu’il était auparavant et devient une nouvelle créature).

2 Corinthiens 5 ; 17 : « Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. »

Le mot grec « metanoïa » signifie aussi transformation, soit en terme chrétien, un changement du moi profond fondé sur la Parole de Dieu.

 

Le plan de Satan, c’est d’infiltrer le péché pour provoquer la séparation entre l’homme (la créature) et Dieu (le Créateur) et ainsi amener l’homme à sa mort spirituelle.

Par contre, le plan initial, la volonté de Dieu est de sauver l’homme, peu importe les races, les couleurs de peau et les ethnies : 1 Timothée 2 ; 3-4 : « Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. »

 

L’acte de la repentance s’effectue envers Dieu, le Père, selon Actes 20 ; 21 : « en proclamant aux Juifs et aux Grecs la repentance envers Dieu et la foi en notre Seigneur Jésus. »

 

 

En lisant le Nouveau Testament, nous pouvons voir que la repentance était prêchée par Jean-Baptiste, puis par Jésus-Christ Lui-même. Par-là, ils nous montrent l'exemple à suivre :

 

Matthieu 3 ; 2 : « Il (Jean-Baptiste) disait : Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche. »

 

Matthieu 3 ; 8 « Produisez donc du fruit digne de la repentance. »

 

Matthieu 3 ; 11 : « Moi je vous baptise dans l’eau, en vue de la repentance… »

 

Matthieu 3 ; 12 : « Il (Jésus-Christ) a son van à la main ; il nettoiera son aire, il amassera son blé dans le grenier ; mais il brûlera la paille dans un feu qui ne s’éteint pas. »

 

Dans le verset ci-dessus, le van, c’est un grand panier avec un fond plat et large, muni de deux anses, qui sert à vanner, soit à séparer le grain de la paille en le secouant. Laire désigne une surface limitée : le monde. Le grenier illustre la vie éternelle. Enfin, nettoyer signifie, dans ce contexte, purifier de part en part.

Le grenier est une image de la vie éternelle alors que le feu est une image de la mort éternelle.

 

 

A peine venait-il de sortir de 40 jours de jeûne dans le désert et d'être tenté par Satan, que Jésus débutait son ministère en prêchant la repentance :

 

Matthieu 4 ; 17  : Dès lors Jésus commença à prêcher et à dire : « Repentez-vous car le royaume des cieux est proche. »

 

Marc 1; 15Il (Jésus) disait: « Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle. »

 

 

Dans la deuxième partie, nous verrons que la repentance a également été prêchée par les disciples de Jésus et que, dès lors, nous sommes appelés à faire de même si nous prétendons suivre le Christ !

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

La repentance prêchée par Jean-Baptiste et par Jésus-Christ - Partie 1
Partager cet article
Repost0
24 octobre 2019 4 24 /10 /octobre /2019 07:13
La repentance : Introduction

Dans cette série de 9 volets, je vais vous parler d'un sujet qui me tient particulièrement à cœur, la REPENTANCE en vue d'une réelle conversion en Jésus-Christ.

 

En effet, depuis plusieurs années, je constate que dans la majorité de nos assemblées évangéliques (toutes dénominations confondues) ce thème est rarement abordé, voire même totalement délaissé, pour ne pas dire et abandonné au profit de messages plus « soft », plus édulcorés par souci (ou par peur) de ne « pas choquer » ou « déstabiliser » les personnes présentes.

 

De plus en plus d’assemblées évangéliques ressemblent à des entreprises et, ce qui prime avant tout, c’est le nombre de chaises « chauffées » (occupées) lors des réunions de la semaine (séances plénières ou séminaires) et des cultes du dimanche…

 

C’est triste à dire, mais pour certains pasteurs, anciens et autres responsables, le nombre de personnes présentes est un signe de bon fonctionnement alors qu’une église locale peut parfaitement fonctionner sans la présence de Dieu, donc sans la présence du Saint-Esprit… La preuve, dans ce monde plusieurs grandes entreprises fonctionnent parfaitement bien alors qu’elles sont dirigées par des athées, agnostiques ou encore par des dirigeants qui pratiquent une autre religion…

 

Force est également de constater que bien des églises locales fonctionnent donc sans le Seigneur, y compris en Suisse et en France par exemple. Elles ont sans doute oublié ce verset que nous pouvons lire dans Apocalypse 3 ; 20 : « Voici, je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui et lui avec moi. » Encore faut-il entendre la voix du Saint-Esprit et lui ouvrir la porte pour l’inviter à entrer…

 

Comme écrit plus haut, l’importance de la vraie repentance a été mise de côté et des centaines de milliers de personnes qui se considèrent ou qui sont considérées comme étant des « chrétiens nés de nouveau » sont en fait des « chrétiens sympathisants » car elles n’ont pas passé par le processus de la repentance et, de ce fait, elles ne sont pas réellement converties. Ces « chrétiens » ne sont pas des « disciples du Christ », mais des consommateurs et ils font partie d’une assemblée de la même manière qu’ils feraient partie d’un club.

 

Comprenez-moi bien, mon but n’est pas de juger des pasteurs, des anciens, des responsables ou des personnes qui pensent être chrétiennes parce qu’un jour elles ont levé la main lors d’un appel à la conversion, mais de rétablir la VÉRITÉ en ce qui concerne une véritable conversion. Suivre Jésus-Christ, être son disciple, c’est RENONCER à plusieurs choses, se dépouiller, mourir à soi-même… Ce n’est pas simplement aller au culte le dimanche matin pour s’asseoir sur une chaise, se faire du bien et partager une agape (ou un apéritif) avant de rentrer sagement chez soi et de recommencer le même processus le dimanche d’après. A ce propos, je vous invite d’ailleurs à écouter le message intitulé « Une Eglise de disciple » par le pasteur Samuel Peterschmitt, c’est très édifiant…

 

Il est URGENT que les pasteurs et anciens prêchent à nouveau la repentance afin que les gens se convertissent réellement et deviennent de vrais disciples.

 

Pour terminer ce préambule, j’ai à cœur d’amener cette précision, à savoir qu’il y aurait une différence entre la repentance et la conversion selon les mots grecs utilisés dans le Nouveau Testament, à savoir : 

 

  • La repentance concerne les pensées (metanoïa : changement de pensée).
  • La conversion concerne les actions (epistrophê  : changement de direction, demi-tour comme au ski par exemple).

 

Par exemple, nous pouvons lire cela dans Actes 3; 19 : « Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés...» 

 

Toutefois, un cher frère en Christ et ami - Jean-Baptiste que je remercie - qui vit actuellement en Israël avec sa famille m'a fait remarquer qu'en hébreu le mot utilisé est le même pour la repentance et la conversion. Il s'agit du mot « techouva » ce qui signifie « un re-venir, un retour à Dieu »  et, par conséquent, il y a changement de pensée et donc d’action simultané.

 

J’aimerai également profiter de remercier chaleureusement Werner Lehmann qui était alors pasteur à l’église évangélique d’Oron-la-Ville (EEO) et avec qui j’ai eu le privilège de passer deux semaines en Afrique (Burkina-Faso et Mali) du 29.11.1999 au 11.12.1999 et avec qui j’ai pu apporter cet enseignement sur les 4 portes du Royaume (que je vais détailler dans mes prochains articles) dans une école de mission de disciples JEM à Koutiala, au Mali.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

La repentance : Introduction
Partager cet article
Repost0
20 août 2019 2 20 /08 /août /2019 21:05

Samuel Peterschmitt est le pasteur principal de l'église de la Porte Ouverte Chrétienne de Mulhouse. Marié à Dominique, ils ont 6 enfants et plusieurs petits-enfants.

Partager cet article
Repost0
20 août 2019 2 20 /08 /août /2019 20:59

Samuel Peterschmitt est le pasteur principal de l'église de la Porte Ouverte Chrétienne de Mulhouse. Marié à Dominique, ils ont 6 enfants et plusieurs petits-enfants.

Le ministère de Samuel s'étend aujourd'hui internationalement, de par son amour pour les âmes perdues. Dieu l'utilise beaucoup dans la prédication du salut et la prière pour les malades. Samuel exerce un ministère béni à la radio et à la télévision. Il est un exemple vivant que Dieu veut la croissance de Son Eglise en France.

Je vous laisse visionner cet enseignement sur la repentance, divisé en 2 parties, en débutant par la partie 1.

Bien à vous !

Georges Musy

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog familial de Georges, Céline & Estéban
  • : Blog familial où vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s ! Nous vous invitons, par exemple, à découvrir la Galice, ce qu'est le burn-out (avec des pistes pour s'en sortir), la traite des femmes en Suisse, qui est vraiment Jésus-Christ, quelques humoristes, etc.
  • Contact

Recherche