Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 octobre 2019 4 31 /10 /octobre /2019 11:29
Qui est Celui qui habite en nous ? – Partie 2

Dans différents versets, nous voyons avec précision qui est Celui qui habite en nous :

 

De même que l’esprit de l’homme fait un avec l’homme, ainsi l’Esprit de Dieu fait un avec Dieu. (1 Corinthiens 2 ; 11-12)

 

Je vous invite à prendre quelques minutes et à méditer sur ces versets afin de savoir qui est Celui qui habite en vous, à cet instant…Est-ce l'Esprit de vérité, l'Esprit de Jésus-Christ ou est-ce un autre esprit ?

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2019 4 31 /10 /octobre /2019 11:01
Deux baptêmes ? – Partie 1

Nous avons bien vu dans la partie consacrée au baptême d’eau par immersion qu’il y a un seul baptême, mais en fait, il est subdivisé en deux parties : Eau et Esprit.

 

Dans l’Évangile de Jean 3 ; 5, Jésus formule cela de la manière suivante : « En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit. »

 

Il est possible de croire sans recevoir ! Et c’est hélas le cas pour beaucoup de chrétiens ; ils n’ont jamais consciemment reçu la puissance du Saint-Esprit et, par conséquent, ils ne peuvent pas réellement vivre le royaume de Dieu.

 

L’apôtre Paul pose cette question : « Avez-vous reçu l’Esprit Saint quand vous avez cru ? » (Actes 19 ; 2)

 

A quel moment une personne est-elle née ? Est-ce au moment où elle sort du sein de sa mère ou au moment où l’on coupe le cordon ombilical ?

 

A quel signe croyons-nous qu’une personne est née ? N’est-ce pas quand elle inspire et crie ? Et cela demande souvent l’imposition des mains (sur l’arrière-train pour les nouveau-nés) selon Actes 8 ; 14-17.

 

La conséquence d’avoir reçu le Saint-Esprit, c’est qu’il en résulte une évidence visible, le parler en langues selon Actes 19 ; 6.

 

J’aurai l’occasion de revenir sur le parler en langues plus tard car c’est également un sujet qui fait polémique au sein de nombreuses assemblées et qui divise le Corps de Christ, ce qui est affligeant et ce qui attriste profondément le Saint-Esprit.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Deux baptêmes ? – Partie 1

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2019 4 31 /10 /octobre /2019 10:02
Le baptême du Saint-Esprit – Introduction
Le baptême du Saint-Esprit – Introduction

En préambule, je profite de remercier chaleureusement Werner Lehmann qui était alors pasteur à l’église évangélique d’Oron-la-Ville (EEO) et avec qui j’ai eu le privilège de passer deux semaines en Afrique (Burkina-Faso et Mali) du 29.11.1999 au 11.12.1999 et avec qui j’ai pu apporter cet enseignement sur les 4 portes du Royaume dans une école de mission de disciples JEM à Koutiala, au Mali.

 

Le baptême du Saint-Esprit est hélas un sujet tabou dans de nombreux milieux évangéliques et c’est juste désolant de constater en 2019, soit pratiquement vingt ans après avoir apporté ce message au Mali, qu’une telle confusion perdure. Rassurez-vous, je ne vais pas entrer dans cette polémique car ce n’est pas le but des points que je vais tenter de développer le plus fidèlement possible dans mes articles à venir. Toutefois, je relèverai tout de même qu’il y a malheureusement trop de chrétiens qui ont été mal enseignés à ce sujet. On leur a dit de recevoir ou d’accepter Jésus-Christ et non de croire en Jésus-Christ. Cela a freiné ou stoppé l’action de recevoir le Saint-Esprit car ces chrétiens pensaient avoir reçu l’Esprit en même temps que Jésus.

 

Jésus, dans son ministère terrestre, a eu besoin de l’onction du Saint-Esprit. Nous le voyons notamment dans les versets suivants : Matthieu 3 ; 16Matthieu 4 ; 1 Matthieu 12 ; 18Matthieu 12 ; 28Marc 1 ; 10Marc 1 ; 12Luc 3 ; 22Luc 4 ; 1Luc 4 ; 14Luc 4 ; 18-19Luc 10 ; 21 et Jean 1 ; 32-33.

 

Personne n’a été baptisé de l’Esprit pendant le ministère terrestre de Jésus (Jean 7 ; 39). Cependant, après sa résurrection, dès son apparition à ses disciples, nous pouvons lire que Jésus souffla sur eux et leur dit : « Recevez l’Esprit Saint » (Jean 20 ;22). Toutefois, cela n’implique pas qu’ils furent baptisés du Saint-Esprit. C’est plus tard, le jour de la Pentecôte, alors qu’ils étaient tous réunis dans un même lieu qu’ils furent tous remplis du Saint-Esprit et qu’ils se mirent à parler dans d’autres langues. (Actes 2 ; 1-4)

 

Il est vraiment fondamental de bien comprendre ce qui précède avant d’aller plus loin et, si vous n’avez pas la paix dans votre cœur, je vous invite à vous mettre devant le Seigneur et de Lui demander de vous montrer ce qui est vrai ou faux dans ce que vous vivez à ce jour dans votre vie chrétienne par rapport au Saint-Esprit.

 

Je peux également vous conseiller de vous procurer le livre de Francis Chan, intitulé Dieu oublié qui parle d’une mise à l’écart de la troisième personne de la Trinité, le Saint-Esprit, par de nombreuses assemblées et dénominations chrétiennes. Personnellement, cet ouvrage m’a confirmé combien nous sommes à côté de la plaque en occident dans nos églises évangéliques qui, pour certaines, ont remplacé le Saint-Esprit par les hommes et qui, pour d’autres, considèrent le livre des Actes comme un livre purement historique...

 

Imaginez-vous sur une île déserte où vous êtes seul(e) avec une Bible comme seul et unique objet pendant une durée de 6 mois. Vous avez de quoi vous nourrir, vous loger et vous vêtir pendant tout ce temps, mais vous êtes sans PC, sans téléphone mobile, sans radio, ni TV… vous avez juste une Bible. Vous n’avez donc pas de possibilité de contacter une personne extérieure et personne ne peut vous contacter. Et là, vous commencez à lire et étudier le livre des Actes avec le Saint-Esprit comme seul conseiller. Je peux vous garantir qu’après 6 mois passés à l’école du Saint-Esprit, si vous débarquez dans une assemblée évangélique en Suisse, en France ou aux Etats-Unis, vous tomberez de très haut en découvrant de quelle manière le Saint-Esprit est délaissé, mis de côté et comment les hommes ont détourné ou abandonné les principes bibliques décrits dans le livre des Actes. Vous vous demanderez si les personnes qui sont dans ces assemblées ont bien lu et étudié la même Bible que vous tellement la différence est énorme avec une vie remplie du Saint-Esprit et une vie sans le Saint-Esprit.   

 

Je vous invite à prendre quelques minutes de réflexion avant de poursuivre et surtout, j’insiste, osez demander directement au Saint-Esprit de vous éclairer sur ce que vous venez de lire avant de poursuivre la lecture des 8 prochains volets sur ce sujet. 

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Le baptême du Saint-Esprit – Introduction
Le baptême du Saint-Esprit – Introduction

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2019 4 31 /10 /octobre /2019 06:59
Quel nom invoquer pour le baptême – Partie 6

Ce sujet est sensible dans certaines communautés car il y a eu (et il y a hélas encore) des divisions au sein de plusieurs d’entre elles au sujet du nom ou des noms à invoquer lors du baptême. Pourtant, nous voyons que ce problème ne date pas d’aujourd’hui car l’apôtre Paul en parle déjà aux Corinthiens selon 1 Corinthiens 1 ; 10-15.

 

Dans Matthieu 28 ; 19, nous avons déjà vu que Jésus parla ainsi : « … baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. »

 

D’autres versets selon les différentes versions existantes, nous demandent d’invoquer le nom du Seigneur Jésus :

  • Que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ selon Actes 2 ; 38
  • Ils avaient seulement été baptisés au nom du Seigneur Jésus selon Actes 8 ; 16
  • Il ordonna de les baptiser au nom de Jésus-Christ selon Actes 10 ; 48
  • Sur ces paroles, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus selon Actes 19 ; 5
  • … Lève-toi, sois baptisé et lavé de tes péchés, en invoquant le nom du Seigneur selon Actes 22; 16

 

Pour conclure, il arrive fréquemment que des bénédictions particulières soient accordées pendant l’acte même du baptême d’eau, telle que la guérison, la délivrance, un miracle ou encore de recevoir le baptême du Saint-Esprit… Toutefois, nous ne nous faisons pas baptiser pour être béni, mais pour déclarer notre consécration par cet acte d’obéissance qui glorifie Dieu quand il est accompli, puisque le Seigneur le demande. Nous devons croire à l’engagement de Dieu et compter sur ce qu’Il annonce. Les bénédictions, c’est Dieu qui les ajoute par-dessus tout ce qu’Il nous confirme lors du baptême.

 

Approchons-nous (de Dieu) avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure selon Hébreux 10 ; 22.

 

En résumé, le baptême ne cesse de vous rappeler que votre nouvelle vie en Christ est le don qu’Il vous a fait de l’Esprit Saint est venu habiter en vous lors de votre conversion. Il est également le signe de votre détermination à offrir votre corps à Dieu, le soumettre à sa volonté et le placer à son service.

 

Nous avons tous en effet, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps. (1 Corinthiens 12 ; 13)

 

Le dernier thème des 4 portes du Royaume de Dieu sera abordé dans mon prochain article et il concernera le baptême du Saint-Esprit.

 

Je profite encore de remercier chaleureusement Werner Lehmann qui était alors pasteur à l’église évangélique d’Oron-la-Ville (EEO) et avec qui j’ai eu le privilège de passer deux semaines en Afrique (Burkina-Faso et Mali) du 29.11.1999 au 11.12.1999 et avec qui j’ai pu apporter cet enseignement sur les 4 portes du Royaume dans une école de mission de disciples JEM à Koutiala, au Mali.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Quel nom invoquer pour le baptême – Partie 6

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2019 4 31 /10 /octobre /2019 06:40
La signification du baptême – Partie 5

Le baptême illustre le fait que chaque chrétien a été purifié, lavé de son péché par la mort de Christ. D’ailleurs l’apôtre Paul décrit cela ainsi dans Actes 22 ; 16 : « être lavé de ses péchés ».

 

D’après l’ordre donné par l’apôtre Pierre lors de la naissance de l’Eglise, c’est pour « le pardon de nos péchés. » (Actes 2 ; 38)

 

L’eau produit-elle cet effet ? Non, c’est le sang de Jésus qui nous lave de nos péchés !

 

Être baptisé signifie croire et déclarer que nous sommes morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ. (Romains 6 ; 11)

 

Selon Romains 6 ; 4-5, si nous sommes morts dans la mort de Christ, il est certain que nous serons aussi participants de sa résurrection, Cela veut dire pratiquement vivre une vie nouvelle, celle de Dieu.

 

D’après Galates 3 ; 27, le baptême signifie aussi une union avec Jésus-Christ. « Vous tous qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. »

 

Le baptême, c’est le signe public, extérieur, qui scelle notre participation à la Nouvelle Alliance. C’est un engagement, une prise de position personnelle faite en toute liberté et en toute connaissance de cause devant Dieu, les hommes et les puissances des ténèbres, de suivre Jésus-Christ !

 

L’ensemble de notre nouvelle vie doit glorifier Dieu, sans cela nous persistons dans le péché, nous dédaignons Son Amour et nous ignorons totalement que Christ est mort pour nos péchés.

 

Selon Actes 2 ; 41, ceux qui furent baptisés le jour de la Pentecôte furent unis aux disciples, à l’église, au Corps de Christ.

 

L’Eglise est aussi le Corps de Christ (Ephésiens 1 ; 23) et il est impossible d’être uni au Chef, autrement dit à Jésus-Christ, sans épouser aussi le Corps.

 

Dans mon dernier article sur le baptême d’eau, j’aborderai un sujet sensible quant au sujet du nom ou des noms à invoquer lors du baptême par immersion.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

La signification du baptême – Partie 5
La signification du baptême – Partie 5

Partager cet article

Repost0
30 octobre 2019 3 30 /10 /octobre /2019 16:23
A quel moment faut-il être baptisé ? – Partie 4

Comme nous l’avons vu préalablement, le baptême est une visualisation de l’Évangile. Il représente la mort et la résurrection de Jésus-Christ ainsi que l’union du chrétien avec son Seigneur.

 

Au début de son ministère, Jésus fut baptisé dans le Jourdain. Pourtant, il n’avait nullement besoin d’être lavé d’une faute ou d’un péché quelconque mais Il voulait, par ce geste, s’identifier aux manquements de ceux qu’Il était venu sauver.

 

Le baptême est l’ensevelissement symbolique de votre ancienne vie centrée sur vous-même. Il est aussi l’emblème de votre nouvelle vie en Christ, du fait que vous avez part à sa résurrection.

 

Pour cette raison, AVANT le baptême d’eau, il doit se passer les événements suivants :

  • Nous repentir, puis être baptisé selon Actes 2 ; 38
  • Nous devons également produire du fruit digne de la repentance AVANT de nous faire baptiser selon Matthieu 3 ; 8. De ce fait, le baptême d’eau doit donc intervenir APRES la repentance envers Dieu
  • Ensuite, nous devons croire, puis être baptisé

 

Nous devons croire en Jésus-Christ AVANT de nous faire baptiser selon Actes 8 ; 12Actes 8 ; 34-38 et Actes 16 ; 32-33.

 

Dès lors, j’ai deux questions à vos poser :

  • Est-ce qu’un bébé ou un petit enfant peut se repentir et proclamer sa foi en Jésus-Christ ?
  • Est-ce que l’aspersion pratiquée sur les nouveau-nés correspond au baptême d’eau pratiqué par Jésus ?

 

Dans Matthieu 28 ; 19, avant de baptiser, Jésus nous demande de faire des disciples. Ce n’est pas par hasard car nous sommes (nous devenons) disciples par choix, non par obligation ou par tradition ! Nous avons le choix d’obéir, la possibilité de choisir. Donc un bébé (ou un petit enfant) ne peut pas prendre une telle décision en connaissance de cause. Le baptême par aspersion n’est pas biblique, il n’est qu’une tradition établie par les hommes.

 

Les églises traditionnelles (catholique et réformée) baptisent les nouveau-nés par tradition. Certaines croyances populaires, notamment au sein de l’église catholique, font croire aux gens que si les petits enfants ne sont pas baptisés, en cas de décès, ils n’iront pas vers Dieu mais en Enfer… et cela n’est pas du tout biblique !

 

Il existe plusieurs raisons, notamment historiques, pour lesquelles le baptême par aspersion a été adopté, mais il n’y a aucun fondement biblique, Jésus démontrant par son exemple la voie à suivre.   

 

Dans mon prochain article, je vais aller encore plus en profondeur sur la signification du baptême par immersion.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

A quel moment faut-il être baptisé ? – Partie 4

Partager cet article

Repost0
30 octobre 2019 3 30 /10 /octobre /2019 15:40
Être baptisé – Partie 3

De même que l’eau lave l’extérieur, Dieu lave l’intérieur !

 

Le baptême, c’est une séparation d’avec le monde du diable exactement comme le peuple d’Israël a quitté l’Egypte sous le joug de Pharaon. C’est un événement dans lequel non seulement l’homme est actif, mais Dieu aussi. C’est l’engagement d’une bonne conscience envers Dieu (1 Pierre 3 ; 21-22). Et c’est aussi mourir à soi-même selon Romains 6 ; 4.

 

Dans Matthieu 3 ; 15, Jésus s’identifie à nous, à notre nature afin que nous aussi nous nous identifions à Lui.

 

Selon Matthieu 3 ; 16-17, Dieu (le Père) confirme, manifeste Son approbation par rapport à ce que Jésus (le Fils) vient de faire et Jean-Baptiste a vu l’Esprit (le Saint-Esprit) descendre comme un colombe sur Jésus.

 

Pour être baptisé, il faut aller dans l’eau et il faut être complètement immergé selon Matthieu 3 ; 16 Actes 8 ; 36-38 et Jean 3 ; 23.

 

Dans le prochain article, nous verrons à quel moment nous pouvons être baptisé.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Être baptisé – Partie 3

Partager cet article

Repost0
30 octobre 2019 3 30 /10 /octobre /2019 15:14
Le baptême nous fait « être en Christ » - Partie 2

Dans le Nouveau Testament, le baptême nous fait « être en Christ ». C’est un acte et une preuve d’obéissance pure et aussi d’humilité.

 

Le baptême est également un bain de purification, un bain pour les gens sales (Actes 22 ; 16). C’est aussi une identification à la mort et à la résurrection de Jésus-Christ selon Colossiens 2 ; 12.

 

Le baptême est un engagement, une prise de position devant Dieu, devant les hommes et devant les puissances des ténèbres. Par le baptême, je déclare et démontre que je désire suivre Jésus-Christ, que je fais une alliance avec Lui.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Partager cet article

Repost0
30 octobre 2019 3 30 /10 /octobre /2019 14:47
Le baptême du peuple Juif lors de la traversée de la mer rouge - Partie 1

Nous pouvons voir que dans l’Ancien Testament, le peuple Juif a été baptisé en traversant la mer rouge lors de l’Exode : « Nos pères furent tous sous la nuée, et tous passèrent au travers de la mer, et tous ont été baptisés dans la nuée et dans la mer pour être de Moïse… or ces choses leurs sont arrivées pour servir d’exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction… » (1 Corinthiens 10 ; 1-2 et 1 Corinthiens 10 ; 11)

 

Dès lors, nous pouvons affirmer qu’ils reçurent un baptême en deux temps, à savoir :

  • dans la nuée (la manifestation de la présence de Dieu par Son Esprit)
  • dans la mer (dont les eaux les séparèrent définitivement de leur ancienne vie et de leurs ennemis)

 

Ils furent baptisés en Moïse, comme nous sommes baptisés en Jésus-Christ afin de Lui appartenir.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Le baptême du peuple Juif lors de la traversée de la mer rouge - Partie 1

Partager cet article

Repost0
30 octobre 2019 3 30 /10 /octobre /2019 11:53
Le baptême d'eau par immersion - Introduction
Le baptême d'eau par immersion - Introduction

Le baptême d’eau par immersion – Introduction

 

Ce sujet, tout comme les deux premiers, à savoir la repentance et la foi qui ont été traités dans la série des 4 portes du Royaume, est également très important pour la vie du chrétien né de nouveau.

 

Le verbe baptiser vient du grec « baptizo » qui signifie plonger, immerger, inonder.

 

Baptiser une personne signifie tout simplement immerger complètement cette personne que ce soit dans une rivière, un lac, une baignoire, un baptistère ou encore un autre lieu où une personne puisse être totalement immergée. Cela n’a absolument rien à voir avec le baptême par aspersion encore pratiqué de nos jours par l’église réformée et l’église catholique mais j’aurai l’occasion de revenir sur cela dans un prochain article.

 

Le baptême d’eau par immersion est l’un des fondements de la vie chrétienne car c’est une ordonnance formulée par Jésus-Christ Lui-même dans Matthieu 28 ; 19 et c’est également suivre son parfait exemple dans Matthieu 3 ; 13-17 Marc 1 ; 9-11 et Luc 3 ; 21-22.

 

J’ai moi-même été baptisé par aspersion peu après ma naissance. Ensuite, j’ai choisi de confirmer selon la tradition de l’église réformée à l'âge de 16 ans. Toutefois, j’ai choisi d’être baptisé par immersion lors de mon retour vers le Seigneur en 1995 car après Lui avoir demandé, dans une prière, si je devais me faire baptiser par immersion, j’ai fait un rêve où je voyais Jésus couché sur le dos, les bras en croix, au fond d’une piscine remplie d’eau avec une profondeur d’environ 150 cm et soudain Il s’est levé et quand Il est sorti de l’eau, son visage et son corps tout entier resplendissaient et j’en étais presque comme aveuglé tant la lumière était vive. Là j‘ai compris que Jésus me confirmait de me faire baptiser et je Lui ai obéi.

 

Dans mon prochain article, (il y a 6 volets au total) nous verrons que le peuple Juif a été baptisé en traversant la mer rouge et qu'il s'agit d'un signe précurseur du baptême individuel par immersion. D'autre part, Jean-Baptiste pratiquait déjà le baptême dans le Jourdain avant la venue de Jésus, mais il n'avait pas tout à fait la même signification.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Le baptême d'eau par immersion - Introduction

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog familial de Georges, Céline & Estéban
  • : Blog familial où vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s ! Nous vous invitons, par exemple, à découvrir la Galice, ce qu'est le burn-out (avec des pistes pour s'en sortir), la traite des femmes en Suisse, qui est vraiment Jésus-Christ, quelques humoristes, etc.
  • Contact

Recherche