Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 11:00

En fait, nous ne pouvons pas gérer le temps car 1 heure reste 1 heure et 24 heures restent 24 heures ! Par contre nous pouvons gérer nos activités dans le temps que nous avons à notre disposition !

 

Gestion du temps 01 

Donc tous les séminaires qui parlent de la "gestion du temps" devraient plutôt parler de la gestion de nos activités, professionnelles ou autres, dans un temps donné !

 

D'ailleurs, une meilleure gestion de nos activités, surtout en pleine révision pour la préparation d'examens, est l'une des clés pour éviter un burn-out ! Alors pensez-y !

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 15:00

Discours prononcé par Martin Luther King, Jr, sur les marches du Lincoln Memorial, Washington D.C., le 28 août 1963.

 

Martin Luther-King 01 
Il y a cent ans, un grand américain, qui jette sur nous aujourd'hui son ombre symbolique, a signé la Proclamation d'Émancipation. Cet arrêté d'une importance capitale venait porter lumière, comme un phare d'espoir, aux millions d'esclaves Noirs marqués par les flammes d'une injustice foudroyante, et annonçait l'aube joyeuse qui allait mettre fin à la longue nuit de la captivité.

 

Mais un siècle plus tard, nous devons faire le constat tragique que les Noirs ne sont pas encore libres. Un siècle plus tard, la vie des Noirs reste entravée par la ségrégation et enchaînée par la discrimination. Un siècle plus tard, les Noirs représentent un îlot de pauvreté au milieu d'un vaste océan de prospérité matérielle. Un siècle plus tard, les Noirs languissent toujours dans les marges de la société américaine, des exilés dans leur propre terre. Alors nous venons ici aujourd'hui pour dramatiser notre condition effroyable.

Nous venons à la capitale de notre nation pour demander, en quelque sorte, le paiement d'un chèque. Quand les architectes de notre république écrivirent les textes magnifiques de la Constitution et de la Déclaration d’Indépendance, ils signèrent un billet à l'ordre de chaque américain. C'était la promesse que chacun serait assuré de son droit inaliénable a la vie, à la liberté et à la poursuite du bonheur.

 

Martin Luther-King 04

Il est aujourd'hui évident que l'Amérique a manqué à cet engagement quant à ses citoyens de couleur. Au lieu de faire honneur à cette obligation sacrée, l'Amérique a passé au peuple Noir un chèque qui revient marqué "sans provisions". Mais nous ne saurons croire que la banque de la Justice a fait faillite. Nous ne saurons croire qu'il n'y a plus suffisamment de provisions dans les grands coffres d'opportunité nationaux. Alors nous venons exiger paiement contre ce chèque, paiement sur demande des richesses de la liberté et de la sécurité que procure la justice. Nous venons également à cet endroit sacré pour rappeler à l'Amérique l'urgence absolue du moment. Ce n'est pas le moment de prendre le luxe de laisser calmer les esprits, ni de nous laisser endormir par une approche gradualiste. Il est temps de quitter la vallée sombre et désolée de la ségrégation pour prendre le chemin ensoleillé de la justice raciale. Il est temps d'ouvrir les portes de l'opportunité à tous les enfants de Dieu. Il est temps de tirer notre nation des sables mouvants de l'injustice raciale jusqu'au rocher solide de la fraternité.

Que la nation ne tienne pas compte de l'urgence du moment, qu'elle sous-estime la détermination des Noirs, lui serait fatal. Cet été étouffant du mécontentement légitime des Noirs ne prendra fin qu'à l'arrivée d’un automne vivifiant qui amènera liberté et égalité. L’année 1963 n'est pas une fin, mais un début. Ceux qui veulent croire que les Noirs seront satisfaits seulement de s'exprimer avec force auront un fâcheux réveil si la nation revient aux affaires habituelles comme si de rien n'était. L'Amérique ne connaîtra ni repos ni tranquillité tant que les Noirs ne jouiront pas pleinement de leurs droit civiques. Les orages de la révolte continueront à secouer les fondations de notre pays jusqu'au jour où la lumière de la justice arrivera.

 

Martin Luther-King 02

Mais il y a quelque chose que je dois dire à mon peuple, qui est sur le point de franchir le seuil de la justice. En luttant pour prendre notre juste place, nous ne devrons pas nous rendre coupables d'actes injustes. Ne buvons pas de la coupe de l'amertume et de la haine pour assouvir notre soif.

Nous devons toujours conduire notre lutte dans un haut souci de dignité et de la discipline. Nous ne pouvons pas laisser notre protestation créative dégénérer en violence physique. Encore et encore, nous devons atteindre ce niveau exalté où nous opposons à la force physique, la force de l'âme. Le militantisme merveilleux qui a pris la communauté noire ne doit pas nous amener à nous méfier de tous les Blancs, puisque beaucoup de nos frères Blancs, on le voit par leur présence ici aujourd'hui, se sont rendu compte que leur destin est lié au nôtre, et que leur liberté dépend étroitement de la nôtre. Nous ne pouvons pas marcher seuls.

Et quand nous marchons, nous devons jurer d'aller toujours de l'avant. Nous ne pouvons pas faire demi-tour. Il y en a qui demandent aux fervents des droits civiques, "Quand serez-vous satisfaits?" Nous ne saurons être satisfaits tant que nous ne pouvons pas laisser nos corps fatigués se reposer dans les motels des routes ni les hôtels des villes. Nous ne saurons être satisfaits tant que les Noirs ne peuvent bouger que d'un petit ghetto à un ghetto plus grand. Nous ne saurons être satisfaits tant qu'un Noir du Mississippi n'a pas le droit de voter et qu'un Noir à New York ne voit rien pour lequel il peut voter. Non, non, nous ne sommes pas satisfaits, et nous ne serons satisfaits que le jour où la justice se déchaînera comme les eaux, et que la rectitude sera comme un fleuve puissant.

Je ne suis pas sans savoir que certains d'entre vous arrivent ici après maintes épreuves et tribulations. Certains d'entre vous viennent directement des cellules étroites de prison. Certains d'entre vous viennent des régions où votre quête pour la liberté vous a laissés meurtris par les orages de la persécution et renversés par le vent de la brutalité policière. Vous êtes les vétérans de la souffrance créative. Persévérez dans l'assurance que la souffrance non-méritée vous portera rédemption.

Retournez au Mississippi, retournez en Alabama, retournez en Géorgie, retournez en Louisiane, retournez dans les ghettos et quartiers pauvres de nos villes du Nord, en sachant que cette situation, d'une manière ou d'une autre, peut être et sera changée. Ne nous complaisons pas dans la vallée du désespoir.

 

Martin Luther-King 05

Je vous dis aujourd'hui, mes amis, que malgré les difficultés et les frustrations du moment, j'ai quand même fait un rêve. C'est un rêve profondément enraciné dans le rêve américain.

J'ai fait un rêve, qu’un jour, cette nation se lèvera et vivra la vraie signification de sa croyance: "Nous tenons ces vérités comme allant de soi, que les hommes naissent égaux."

J'ai fait un rêve, qu’un jour, sur les collines de terre rouge de la Géorgie, les fils des anciens esclaves et les fils des anciens propriétaires d'esclaves pourront s'asseoir ensemble à la table de la fraternité.

J'ai fait un rêve, qu’un jour même l’état de Mississippi, un désert étouffant d'injustice et d'oppression, sera transformé en un oasis de liberté et de justice.

J'ai fait un rêve, que mes quatre enfants habiteront un jour une nation où ils seront jugés non pas par la couleur de leur peau, mais par le contenu de leur caractère. J'ai fait un rêve aujourd'hui

J'ai fait un rêve, qu’un jour l'état de l'Alabama, dont le gouverneur actuel parle d'interposition et de nullification, sera transformé en un endroit où des petits enfants noirs pourront prendre la main des petits enfants blancs et marcher ensemble comme frères et sœurs.

J’ai fait un rêve aujourd'hui.

J'ai fait un rêve, qu’un jour, chaque vallée sera levée, chaque colline et montagne sera nivelée, les endroits rugueux seront lissés et les endroits tortueux seront faits droits, et la gloire du Seigneur sera révélée, et tous les hommes la verront ensemble.

 

Martin Luther-King 07
Ceci est notre espoir. C'est avec cet espoir que je rentre au Sud. Avec cette foi, nous pourrons transformer les discordances de notre nation en une belle symphonie de fraternité. Avec cette foi, nous pourrons travailler ensemble, prier ensemble, lutter ensemble, être emprisonnés ensemble, nous révolter pour la liberté ensemble, en sachant qu'un jour nous serons libres.

Quand ce jour arrivera, tous les enfants de Dieu pourront chanter avec un sens nouveau cette chanson patriotique, "Mon pays, c'est de toi, douce patrie de la liberté, c'est de toi que je chante. Terre où reposent mes aïeux, fierté des pèlerins, de chaque montagne, que la liberté retentisse."

Et si l'Amérique veut être une grande nation, ceci doit se faire. Alors, que la liberté retentisse des grandes collines du New Hampshire. Que la liberté retentisse des montagnes puissantes de l’état de New York. Que la liberté retentisse des hautes Alleghenies de la Pennsylvanie!

Que la liberté retentisse des Rocheuses enneigées du Colorado!

Que la liberté retentisse des beaux sommets de la Californie!

Mais pas que ça, que la liberté retentisse des Stone Mountains de la Georgie!

Que la liberté retentisse des Lookout Mountains du Tennessee!

Que la liberté retentisse de chaque colline et de chaque taupinière du Mississippi!

Que la liberté retentisse!

Quand nous laisserons retentir la liberté, quand nous la laisserons retentir de chaque village et de chaque lieu-dit, de chaque état et de chaque ville, nous ferons approcher ce jour quand tous les enfants de Dieu, Noirs et Blancs, Juifs et Gentils, Catholiques et Protestants, pourront se prendre par la main et chanter les paroles du vieux spiritual noir, "Enfin libres! Enfin libres! Dieu Tout-Puissant, merci, nous sommes enfin libres!"

 

 

Source : TopChrétien

Partager cet article
Repost0
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 13:00

Voici, ci-dessous, un article (paru le 2 juillet 2010 dans la Newsletter de la Fédération des Entreprises Romandes à Genève) qui, en tant que responsable RH, m'a particulièrement intéressé et que je désire partager avec celles et ceux que cela pourrait également toucher... A noter que plus d’une année après sa parution, cet article reste d’actualité…

 

De nombreuses recherches et études sont menées sur la satisfaction au travail ou sur les dysfonctionnements du monde du travail. Une des questions que les employeurs se posent est de savoir si la performance de leur entreprise passe par le bien-être de leurs employés au poste de travail. Et, si oui, comment réaliser un environnement propice à son développement?

 

Le travail prend une place de plus en plus grande dans nos vies. De moyen de gagner sa vie, il est devenu un vecteur important de réalisation personnelle, porteur d’espoirs et de satisfactions mais aussi, parfois, d’obstacles, de frustration et de rancœur.

 

Une étude parue en début d’année sur le bonheur analysé d’un point de vue économique montre clairement que le fait d’avoir un travail, de quelque nature qu’il soit, est une source de satisfaction. A l'inverse, la perte d'un travail accentue le risque de détresse psychique, plus encore qu'une séparation ou qu'un divorce.

 

Le bonheur est dans le travail 01 

S’il est ainsi établi que le travail rend relativement heureux, ce bien-être est-il source de performance? Il semblerait que ce ne soit pas nécessairement le cas, la confiance jouant davantage ce rôle. Confiance des employés en la pérennité de leur entreprise, en leur hiérarchie et en eux-mêmes. Une confiance qui contribue pour une grande part à leur satisfaction. Le cercle vertueux est ainsi bouclé.

 

Cependant, il reste fragile. Selon une étude publiée par Le Monde en juin 2010, 62% des employés interrogés se sentent stressés et 51% ne comprennent ni n’adhèrent à la stratégie de leur entreprise.

 

Face à l’enjeu de rester compétitif sur le marché - ce qui passe par la performance des collaborateurs, donc par leur mise en confiance et leur bien-être - que faire? Les pistes sont multiples. Certaines entreprises créent des salles de repos, de fitness, des restaurants diététiques, offrent des séances de massages, des activités bénévoles en commun, un service de conciergerie, etc. Toutes ces initiatives sont certainement bonnes à prendre, mais il ne faut pas qu’elles occultent le fait qu’à l’origine du bonheur se trouve la relation interpersonnelle. Le dialogue et la prise en compte de l’humain sont à n'en pas douter les prémisses du bien-être au travail.

  

Véronique Kämpfen, Directrice de la Communication

Partager cet article
Repost0
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 11:31
Bienvenue sur notre nouveau blog !

Bienvenue à toutes et à tous sur notre nouveau blog familial !

 

Céline et moi avons à cœur que vous puissiez parcourir les différents thèmes traités sur le présent blog qui est aussi un peu le vôtre à partir du moment que vous vous y intéressez...

 

Vous avez également la possibilité de visiter les divers liens Internet que nous vous recommandons. Cela vous aidera peut-être à trouver des réponses à certaines questions que vous vous posez.

 

Notre but est le partage ainsi que la critique objective et constructive de votre part. Nous désirons aussi vous présenter la plus grande diversité possible de sujets. Pour cette raison, nous avons besoin de vous et de vos commentaires...

  

Comme vous pourrez le constater au fil du temps, notre blog se rapproche davantage d’un site Internet que d’un blog traditionnel. Il sera remis à jour très régulièrement avec l’insertion de nouveaux articles et/ou de nouvelles photos/vidéos de manière à le rendre attractif et vivant !

 

Nous espérons que vous aurez du plaisir à nous rendre visite. De notre côté, nous vous disons merci d’être ici en cet instant… et vous souhaitons de passer un agréable moment sur notre blog !

 

Georges & Céline 

Partager cet article
Repost0
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 23:00
La face cachée de Facebook

Dimanche soir, dans son émission Mise au Point, la TSR a mis le doigt sur la face cachée de Facebook...

 

De très nombreux utilisateurs ne sont pas conscients des conséquences qui sont directement liées à leur inscription sur "Facebook". Voici un article, parmi d'autres, qui vous aidera peut-être à mieux réfléchir avant de vous inscrire sur ce site...

 

"Depuis la venue de Facebook, le respect de la vie privée des utilisateurs développe une controverse qui détourne l’attention, encourage la tergiversation et met en péril la vie privée des utilisateurs. Bien que les informations personnelles des utilisateurs puissent être préservées de façon sécuritaire, les dirigeants de la compagnie Facebook peuvent analyser le profil de chacun des utilisateurs pour identifier leur information personnelle. L’information des utilisateurs fournit des indices aux agences de  commercialisation qui s’en servent pour découvrir les intérêts des gens. En outre, il existe un contrat avec les utilisateurs qui stipule que tous les messages et les éléments de profils deviennent la propriété de Facebook ; ils ont donc  le droit d’utiliser l’information à des fins publicitaires. Il est nécessaire que les utilisateurs protègent leur identité pour éviter des problèmes ; par exemple,  les images et les messages publics qui sont affichés autour du réseau pourraient détruire leur réputation. De plus, il est important que les gens soient prudents et professionnels avec leurs commentaires pour éviter des conséquences négatives en milieu du travail ou au sein de la communauté.

 

La popularité de Facebook est un phénomène mondial. Selon les sondages, ce réseau conquiert chaque jour 200 000 nouveaux adeptes et comprend environ 60 millions d’utilisateurs dans le monde (Trudel, 2008) . En plus, les utilisateurs peuvent partager des photos, des vidéos et renouer avec d’anciens camarades. Malgré tout, Facebook est un virus qui affecte la productivité et qui provoque la tergiversation. Les utilisateurs gaspillent beaucoup de temps à modifier leur profil, à vérifier les courriels et à surveiller les modifications dans le profil de leurs amis. En conséquence, ce nouveau mode de communication détourne l’attention des priorités et des intérêts du public. Les étudiants  et les adolescents représentent le plus grand pourcentage des utilisateurs de Facebook. Ces auditeurs sont exploités facilement par la culture populaire et ils plient sous la pression d’être à la mode. Par ailleurs, plusieurs gens suivent la foule pour adhérer à n’importe quelle  nouvelle tendance. Ce système quotidien est un véritable handicap qui amoindrit le progrès scolaire et la motivation de réussir." (Paul Hayes)

 

Personnellement, même avant de voir cette émission et de lire plusieurs articles sur ce délicat sujet, j'ai décidé que JAMAIS je ne m'inscrirai sur "Facebook" (et d'autres sites ressemblants) tant que je n'aurai pas la garantie totale que mes informations sont traitées de manière confidentielle... Mais là, chacun(e) est libre d'agir comme il l'entend...

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Partager cet article
Repost0
22 mai 2007 2 22 /05 /mai /2007 18:00

Dimanche 20 avril 2007, avec Céline, nous avons profité du beau temps pour aller nous promener au bord du lac Léman, entre Clarens et Montreux... 

     Lac Léman (22.04.07) 004 4 

Ensuite nous sommes rentrés par Aigle, le col du Pillon et... Gstaad ! Et là, j'ai dit à Céline : "Puisque nous sommes tout près du chalet de Johnny, pourquoi ne pas aller jeter un œil... ? Alors voilà le résultat, rien que vous...

 

Au premier plan, le chalet "Jade", relativement sobre vu la somme investie... 

    Chalet de Johnny Hallyday à Gstaad 01     

Nous avons été étonnés par la simplicité, du moins en apparence, des lieux...  

Ensuite, quelques garages (?) pour les futurs invité(e)s de Johnny et Laetitia ? 

    Chalet de Johnny Hallyday à Gstaad 02 

En repassant à Gstaad le 12 mai dernier, nous avons

pris encore quelques photos du chalet... 

    Chalet de Johnny Hallyday à Gstaad 03     

A vous d'apprécier les différentes prises de vue...

        Chalet de Johnny Hallyday à Gstaad 04 

pendant que le chalet appartient encore à Johnny ! 

    Chalet de Johnny Hallyday à Gstaad 05

 

Pour les amateurs, ses coordonnées GPS sont 46°27'47"N 7°17'56"E...

 

Et c'est à la sortie de Gstaad, sur la route en direction de Lauenen,

qu'il se situe (Lauenenstrasse).

 

Bonne semaine à toutes et à tous !

 

Georges & Céline Musy

Le chalet de Johnny Hallyday à Gstaad
Le chalet de Johnny Hallyday à Gstaad
Le chalet de Johnny Hallyday à Gstaad
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog familial de Georges, Céline & Estéban
  • : Blog familial où vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s ! Nous vous invitons, par exemple, à découvrir la Galice, ce qu'est le burn-out (avec des pistes pour s'en sortir), la traite des femmes en Suisse, qui est vraiment Jésus-Christ, quelques humoristes, etc.
  • Contact

Recherche