Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 06:45

Wynton Marsalis 03

 

Wynton Marsalis est né le 18 octobre 1961 et est originaire, comme beaucoup de grands Artistes de jazz, de la Nouvelle Orleans. Son père, Ellis Marsalis, est un musicien, compositeur et pédagogue de grand renom; de plus, Wynton acquit dès son plus jeune âge l'expérience fort utile des fanfares, groupes de jazz, groupes de funk et orchestres de jeunes de sa ville. A l'âge de 6 ans, il se vit offrir sa première trompette (de 1914 !) par un voisin mais ne pratiqua pas sérieusement cet instrument avant de commencer à étudier la musique classique à l'âge de 12 ans.

 

Après avoir joué comme première trompette au New Orleans Civic Orchestra, alors qu'il était encore au lycée, et prit part au programme estival du Berkshire Music Center de Tanglewood à l'âge de 17 ans, Wynton Marsalis entra à 18 ans à la Julliard School, où on vit rapidement en lui le jeune trompettiste le plus remarquable de l'école.

 

Wynton Marsalis 07

 

Il joua dans la fosse d'orchestre pour Sweeney Todd à Broadway et avec le Brooklyn Philarmonia. L'été suivant, il rejoignit Art Blakey et les Jazz Messengers.

 

En été 1980, il commence à percer dans le Jazz et la même année il signe avec Columbia Records. Depuis 1982, les nombreux enregistrements de jazz et de classique de Marsalis ont été vendus à presque cinq millions d'exemplaires dans le monde entier. Il a emmené sons groupe de jazz à travers trente pays sur six continents, faisant en moyenne plus de 120 concerts par an.

 

Il a la particularité de briller aussi bien en jazz, auquel il a rendu par ses récents enregistrements ses lettres de noblesse, que dans le classique (écoutez la cadence du concerto de Haydn, chez Sony !) qui l'a aidé surtout en début de carrière (voir ci-dessous).

 

 

 

Il est le premier musicien de jazz à gagner le Pullitzer de la musique, en 1997, pour son travail sur l'esclavage (Bloods on the Fields).

 

Il est également compositeur, avec à son actif une pièce pour narrateur et orchestre, qu'il a enregistré chez Sony, ainsi que des pièces pour chorégraphies.

 

Son répertoire, très éclectique, le mène également sur les durs chemins du baroque, avec notamment le concerto brandebourgeois n°2, accueilli très chaleureusement par la critique.

 

Wynton Marsalis 02

 

Concertiste, mais également pédagogue, Wynton a réalisé pour la télévision une série de quatre émissions sur l'éducation musicale, superbement réussie. L'éducation continue à être une priorité absolue pour Marsalis. Une de ses créations les plus couronnées de succès pour le Jazz a été une série télévisée, puis vidéo, de quatre émissions sur l'éducation musicale qui a enthousiasmé le public new yorkais. Pendant l'année, Wynton prévoit des réunions avec des étudiants partout où il est alors que sur la route avec son orchestre il conduit régulièrement des classes de maître dans les écoles locales.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

 

 

Source : http://perso.orange.fr/getzen/marsalis.htm

Partager cet article
Repost0
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 14:50

Voici 3 versions, dont 2 en "live" du célèbre "MacArthur Park" interprété par Maynard Ferguson à différentes époques... 

 

 

Je vous laisse voir laquelle vous préférez... 

 

 

Je préfère donc la version studio ci-après pour la qualité du son... 

 

 

Je regrette de ne pas avoir trouvé de meilleures versions en public à vous proposer... alors si jamais vous en avez une bonne en votre possession, je vous serai gré de me la communiquer à l'occasion... Merci !

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Partager cet article
Repost0
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 13:57
Que risque-t-on à envoyer un SMS tout en conduisant ? Cette vidéo, réaliste, violente et sanglante, vous le montre en détail. 
 
Réalisé par la police de Gwent (Pays de Galles) avec des acteurs locaux, le film a été projeté dans les écoles britanniques, dans le cadre d’un programme d’une demi-heure sur la sécurité routière. Le but est de sensibiliser les jeunes et moins jeunes sur les dangers de l'envoi de SMS au volant... 
 
Attention, permettez-moi de vous prévenir que le clip est plutôt "trash"... donc ne soyez pas surpris(e)s par la violence des images ! Personnellement, je le déconseille aux enfants âgés de moins de 16 ans sans avoir obtenu le consentement préalable de leurs parents. Il est également vivement déconseillé aux âmes sensibles... 
 
   

Ce spot, réalisé en août 2009, fait suite à la parution fin juillet 2009 d’une étude du Virginia Tech Transportation Institute (VTTI) sur l’usage du téléphone au volant. Il en ressort que rédiger un SMS peut multiplier par 23 le risque d’accident, quand le fait de téléphoner ne le multiplie « que » par 1,3.

 

En effet, taper un SMS forcerait à quitter la route des yeux durant des intervalles de 4,6 à 6 secondes. Ce qui, à une vitesse de 90 km/h, s’apparente à parcourir la longueur d’un terrain de foot les yeux bandés.

 

En résumé, il faut être totalement inconscient(e) d'adresser des SMS au volant ! Malgré tout, bien que ce clip date de 2009, je croise régulièrement sur la route des personnes qui écrivent des SMS sur leur portable tout en étant au volant et en roulant !

 

C'est franchement intolérable, dangereux et totalement irresponsable !

 

Ces images parlent d'elles-mêmes... J'ose espérer que celles et ceux qui les ont visionnées  soient touchés au plus profond de leur conscience afin que ce genre d'accident ne se produise jamais plus ! 

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Partager cet article
Repost0
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 08:33
Permis de conduire...
Permis de conduire...

Un jeune homme vient juste d'obtenir son permis de conduire. Il demande donc à son père s'ils peuvent discuter ensemble de l'utilisation de la voiture familiale...

 

Son père l'amène dans son bureau et lui propose le marché suivant :

- Tu améliores tes résultats scolaires dans les semaines à venir, tu étudies la Bible et tu te fais couper les cheveux. Ensuite, nous parlerons de l'utilisation de la voiture.

Sur ce, le fils accepte le marché.

 

Un mois plus tard, le fils revient à la charge et son père l'amène encore dans son bureau et lui dit :

- Mon fils, je suis très fier de toi. Tes résultats scolaires sont en nette progression dans toutes les branches, tu passes beaucoup de temps à lire la Bible et à méditer la Parole de Dieu, mais tu ne t'es pas encore fait couper les cheveux... Donc, tu conviendras que le marché n'est pas entièrement rempli à ce jour, n'est-ce pas ?

- Tu sais, papa, j'ai réfléchi à cela, répond le fils. Samson avait les cheveux longs et d'ailleurs sa force était dans sa longue chevelure... Moïse avait les cheveux longs... Noé avait les cheveux longs... Jean-Baptiste avait les cheveux longs... et Jésus aussi avait les cheveux longs.

Et du tac au tac, le père réplique :

- Oui, tu as sans doute raison sur ce point, mais tous se déplaçaient à pied !

Partager cet article
Repost0
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 15:16

Maynard Ferguson interprète "Sesame Street"...

 

Partager cet article
Repost0
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 07:45

Deux belges visitent Londres et ils décident de prendre les fameux bus rouges à 2 étages.

 

Ils se mettent en bas et, tout-à-coup, l’un dit à l’autre :

- Je vais voir en haut comment c’est.

 

Londres 01


5 minutes après, il revient et dit à son copain :
- On a bien fait de se mettre en bas : en haut, il n’y a même pas de chauffeur !

Partager cet article
Repost0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 13:36

Performance rare du « Boss » Maynard Ferguson en 1970. Nous le voyons ici dans une production pour la Télévision anglaise intitulée « Le monde de Maynard Ferguson ».

 

Le nom de la pièce qu’il interprète avec son big-band est « El Dopa » avec des solos de Dany Moss au saxophone tenor et de... Maynard au trombone… 

 

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Partager cet article
Repost0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 06:00

« Car je pardonnerai leur faute et je ne me souviendrai plus de leur péché. » (Jérémie 31 ; 34)

 

Comment puis-je différencier Dieu de tous les autres dieux adorés dans le monde entier ? Premièrement, le Dieu que j’aime et que je sers est au-dessus de tout autre dieu, différent en toute chose et il se distingue néanmoins par un point essentiel ; c’est un Dieu de pardon ! Aucun autre dieu n’a le pouvoir de pardonner si ce n’est le Dieu de la Bible ! (David Wilkerson)

 

Le pardon 01

 

La Parole de Dieu me révèle que Dieu est, entre autres, un Dieu saint, un Dieu qui guérit, un Dieu d’amour, un Dieu de paix, un Dieu de justice, un Dieu qui pourvoit à mes besoins, un Dieu qui me conduit, bref un Dieu vivant et il est également un Dieu qui pardonne. De ce fait, il est le seul Dieu qui ait la puissance nécessaire pour me pardonner :

 

« Qui est Dieu comme toi, pardonnant la faute et passant sur le crime en faveur du reste de ton héritage ? Il ne garde pas sa colère à toujours, car il prend plaisir à la bienveillance. Il aura encore compassion de nous, Il mettra nos fautes sous nos pieds ; Tu jetteras au fond de la mer tous leurs péchés. » (Michée 7 ; 18)

 

« Mais toi, tu es un Dieu qui pardonne (litt. : le Dieu des pardons), qui est compatissant et qui fait grâce, lent à la colère et riche en bienveillance, et tu ne les as pas abandonnés. » (Néhémie 9 ; 17)

 

Au travers le pardon, je suis libéré, purifié, justifié, réconcilié. C’est une chose merveilleuse que de pouvoir pardonner et être pardonné.

Jésus lui-même nous demande de nous pardonner :

 

« Si vous pardonnez aux hommes leurs fautes (chutes), votre Père céleste vous pardonnera aussi, mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos fautes. » (Matthieu 6 ; 14-15)

 

Plus tard, il nous montre encore l’exemple alors qu’il se trouve sur la Croix et que beaucoup l’injurient ou lui crachent dessus en disant :

 

« Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font… » (Luc 23 ; 34)

 

« Ces paroles prononcées par Jésus sur la Croix ont triomphé à tout jamais de la haine, de l’injustice et de la violence des hommes. Il a parfaitement et définitivement payé le prix. Pardonnés, ne pourrions-nous pas, à notre tour, pardonner à tous ceux qui nous ont offensés, quel qu’en soit le prix ?

 

Jésus crucifié 04

 

Nous sommes appelés à nous pardonner réciproquement, comme Dieu nous a pardonné en Jésus-Christ. (Éphésiens 4 ; 32)

 

« Il y a bien des méthodes, dans ce monde, pour essayer de libérer l’homme de sa culpabilité, mais le seul chemin de vraie délivrance est le pardon de Dieu. Le pardon est la clé de toutes nos relations avec Dieu. Et quand Dieu nous pardonne, Il fait disparaître nos péchés comme si ils n’avaient jamais existé. Il nous libère ! Nous sommes entièrement purifiés par le pardon de Dieu. Dieu ne peut et ne veut avoir de communion avec un être souillé. Il nous purifie !

 

Désormais, à travers le pardon, nous pouvons nous présenter devant Dieu comme Jésus se présente devant Son Père, sans aucun sentiment de culpabilité, d’infériorité et de crainte. Il nous justifie ! Il fait de nous une nouvelle créature, il nous fait renaître !

 

Il n’y a pas de plus lourd fardeau dans ce monde que d’essayer de porter la peine de ses péchés. Tant que nous le ferons, nous n’expérimenterons jamais le pardon libérateur de Dieu. Le sacrifice de Jésus à la Croix a réconcilié l’homme avec Dieu !

 

Notre pardon permet donc à Dieu d’agir dans nos vies. Il augmente notre foi et notre capacité d’accomplir l’œuvre que Dieu nous a confiée. C’est un canal par lequel nous pouvons apporter la miséricorde de Dieu aux autres. Il faut savoir pardonner en priant.

 

Aussi longtemps que notre moi occupe la place centrale, le pardon et l’unité de l’Esprit ne pourront jamais pleinement se manifester. Mais quand le moi est crucifié, que Christ et Sa Parole prennent la place centrale et que nous commençons à nous pardonner les uns les autres, la paix et l’unité de l’Esprit se réaliseront pleinement dans l’Église. » (Extraits tirés du livre « le pardon, une puissance qui libère » de Samuel et Dorothée Hatzakortzian, 1980, Éditions Compassion, Challes-les-Eaux)

 

Jésus me demande d’aimer mes ennemis, de faire du bien à ceux qui me haïssent, de bénir ceux et qui me maudissent et de prier pour ceux qui me maltraitent :

 

« Mais je vous dis, à vous qui écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent. » (Luc 6 ; 27-28)

 

Parfois, la grâce est plus difficile à accomplir que la loi, n’est-ce pas ? Avant c’était, entre autre, la loi du talion « œil pour œil, dent pour dent ». Maintenant c’est : « Si quelqu’un te frappe sur une joue, présente-lui aussi l’autre. » (Luc 6 ; 29)

 

Il n’est donc pas toujours aisé de bénir ceux qui nous veulent du mal ou qui nous font du mal, ceux qui nous maudissent ou encore d’aimer nos ennemis. Je vous avoue que j’ai eu beaucoup de peine à pardonner à certaines personnes. Si cela m’arrive encore, je fais d’abord cette prière : « Seigneur Dieu, tu me demandes de pardonner alors je désire t’obéir, même si cela m’est très difficile dans cette situation. Je te demande donc déjà de pardonner à cette personne et je te demande de m’aider à lui pardonner rapidement tout le mal qu’elle m’a fait. » En principe, dans les heures ou les jours qui suivent je suis vraiment prêt à pardonner, de manière sincère, à la personne qui m’a fait du mal. Il suffit de m’approcher du cœur de Dieu et de lui demander de m’aider et croyez-moi, dès qu’il s’agit du pardon, Dieu est prompt à exaucer ma prière.

 

Je suis très attristé quand j’entends une personne dire : « Jamais je lui pardonnerai ce qu’il m’a fait ! Jamais ! »

 

Toutefois, au vu de certaines circonstances tels que le viol, le meurtre, le vol, un accident mortel suite à un abus d’alcool du conducteur, une trahison etc., je comprends mieux la réaction humaine et surtout je ne porte aucun jugement, mais je suis profondément attristé car alors je repense au sacrifice de Jésus, lui, l’Agneau de Dieu sans défaut, sans tache, saint, innocent, le Fils de Dieu, le Juste qui a été crucifié pour moi, l’injuste, afin de m’amener à Dieu. Je repense à ses paroles : « Père, pardonne-leur… »

 

Si vous avez de la difficulté à pardonner à quelqu’un, alors osez demander à Dieu de vous aider à le faire de manière sincère car le pardon n’est pas une option, mais un commandement de Dieu. Le pardon libère non seulement celui qui pardonne mais également celui qui est pardonné !

 

Voici, pour terminer, ci-dessous, une magnifique chanson de Philippe Decourroux qui parle du pardon...

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Partager cet article
Repost0
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 08:46

Maynard Ferguson interprète "Gospel John" avec son big-band dans les années 1970... En plus de la trompette, il joue également de l'euphonium...  

 

 

Voici également la version effectuée en studio... 

 

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Partager cet article
Repost0
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 08:25

Maynard Ferguson, ici au bugle, interprète Pagliacci en public... 

 

 

  Cet enregistrement a été réalisé en 1980 lors du North Sea Festival

de Den Haag (Hollande) 

 

 

  Bien à vous !

 

Georges Musy

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog familial de Georges, Céline & Estéban
  • : Blog familial où vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s ! Nous vous invitons, par exemple, à découvrir la Galice, ce qu'est le burn-out (avec des pistes pour s'en sortir), la traite des femmes en Suisse, qui est vraiment Jésus-Christ, quelques humoristes, etc.
  • Contact

Recherche