Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 octobre 2019 4 24 /10 /octobre /2019 07:46
La repentance a également été prêchée par les disciples de Jésus - Partie 2

En parcourant la Bible, nous voyons que les disciples de Jésus prêchèrent la repentance comme Jésus le leur avait enseigné. Voici, ci-dessous, quelques versets qui le démontrent sans équivoque :  

 

Marc 6 ; 12-13 : « Ils (les 12 disciples) partirent et ils prêchèrent la repentance. Ils chassaient beaucoup de démons, et ils oignaient d’huile beaucoup de malades et les guérissaient. »

 

Actes 2 ; 38 : « Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. »

 

Actes 3; 19 : « Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés... »

 

Actes 20 ; 20-21 : « Sans rien dissimuler, je (Paul) vous annonçais et vous enseignais publiquement et dans les maisons, tout ce qui vous était utile, en proclamant (attestant) aux Juifs et aux Grecs la repentance envers Dieu et la foi en notre Seigneur Jésus. »

 

 

En tant que disciples de Jésus-Christ, nous avons aussi cette mission de parler et/ou de prêcher la repentance. La repentance n'est pas une option, c'est capital pour une réelle conversion et le salut en Jésus-Christ.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

La repentance a également été prêchée par les disciples de Jésus - Partie 2
Partager cet article
Repost0
24 octobre 2019 4 24 /10 /octobre /2019 07:27
La repentance prêchée par Jean-Baptiste et par Jésus-Christ - Partie 1

Les quatre portes du Royaume de Dieu sont les suivantes :

 

  • La repentance (envers Dieu le Père)
  • La foi (croire en Jésus-Christ)
  • Le baptême d'eau (par immersion totale)
  • Le baptême du Saint-Esprit

 

Dans ces 9 premiers volets, je vais prioritairement traiter le thème de la repentance et plus tard je viendrai sur les 3 autres sujets qui sont également très importants.

 

Le mot repentance vient du grec « metanoïa » qui signifie METAMORPHOSE. Il s'agit d'un un changement de pensée total. 

La repentance précède toujours la conversion (espistrophê en grec), car il faut d'abord changer de pensée avant de changer de direction.

Nous pouvons expliquer cela par l’exemple suivant : la chenille (l’homme tel qu’il est avant la conversion) va construire un cocon (l’homme après la conversion). Une transformation va se produire dans ce cocon, c’est l’état de la repentance où il confesse tous ses péchés. Lorsqu’elle sort de ce cocon, la chenille est devenue papillon (l’homme laisse derrière lui tout ce qu’il était auparavant et devient une nouvelle créature).

2 Corinthiens 5 ; 17 : « Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. »

Le mot grec « metanoïa » signifie aussi transformation, soit en terme chrétien, un changement du moi profond fondé sur la Parole de Dieu.

 

Le plan de Satan, c’est d’infiltrer le péché pour provoquer la séparation entre l’homme (la créature) et Dieu (le Créateur) et ainsi amener l’homme à sa mort spirituelle.

Par contre, le plan initial, la volonté de Dieu est de sauver l’homme, peu importe les races, les couleurs de peau et les ethnies : 1 Timothée 2 ; 3-4 : « Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. »

 

L’acte de la repentance s’effectue envers Dieu, le Père, selon Actes 20 ; 21 : « en proclamant aux Juifs et aux Grecs la repentance envers Dieu et la foi en notre Seigneur Jésus. »

 

 

En lisant le Nouveau Testament, nous pouvons voir que la repentance était prêchée par Jean-Baptiste, puis par Jésus-Christ Lui-même. Par-là, ils nous montrent l'exemple à suivre :

 

Matthieu 3 ; 2 : « Il (Jean-Baptiste) disait : Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche. »

 

Matthieu 3 ; 8 « Produisez donc du fruit digne de la repentance. »

 

Matthieu 3 ; 11 : « Moi je vous baptise dans l’eau, en vue de la repentance… »

 

Matthieu 3 ; 12 : « Il (Jésus-Christ) a son van à la main ; il nettoiera son aire, il amassera son blé dans le grenier ; mais il brûlera la paille dans un feu qui ne s’éteint pas. »

 

Dans le verset ci-dessus, le van, c’est un grand panier avec un fond plat et large, muni de deux anses, qui sert à vanner, soit à séparer le grain de la paille en le secouant. Laire désigne une surface limitée : le monde. Le grenier illustre la vie éternelle. Enfin, nettoyer signifie, dans ce contexte, purifier de part en part.

Le grenier est une image de la vie éternelle alors que le feu est une image de la mort éternelle.

 

 

A peine venait-il de sortir de 40 jours de jeûne dans le désert et d'être tenté par Satan, que Jésus débutait son ministère en prêchant la repentance :

 

Matthieu 4 ; 17  : Dès lors Jésus commença à prêcher et à dire : « Repentez-vous car le royaume des cieux est proche. »

 

Marc 1; 15Il (Jésus) disait: « Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle. »

 

 

Dans la deuxième partie, nous verrons que la repentance a également été prêchée par les disciples de Jésus et que, dès lors, nous sommes appelés à faire de même si nous prétendons suivre le Christ !

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

La repentance prêchée par Jean-Baptiste et par Jésus-Christ - Partie 1
Partager cet article
Repost0
24 octobre 2019 4 24 /10 /octobre /2019 07:13
La repentance : Introduction

Dans cette série de 9 volets, je vais vous parler d'un sujet qui me tient particulièrement à cœur, la REPENTANCE en vue d'une réelle conversion en Jésus-Christ.

 

En effet, depuis plusieurs années, je constate que dans la majorité de nos assemblées évangéliques (toutes dénominations confondues) ce thème est rarement abordé, voire même totalement délaissé, pour ne pas dire et abandonné au profit de messages plus « soft », plus édulcorés par souci (ou par peur) de ne « pas choquer » ou « déstabiliser » les personnes présentes.

 

De plus en plus d’assemblées évangéliques ressemblent à des entreprises et, ce qui prime avant tout, c’est le nombre de chaises « chauffées » (occupées) lors des réunions de la semaine (séances plénières ou séminaires) et des cultes du dimanche…

 

C’est triste à dire, mais pour certains pasteurs, anciens et autres responsables, le nombre de personnes présentes est un signe de bon fonctionnement alors qu’une église locale peut parfaitement fonctionner sans la présence de Dieu, donc sans la présence du Saint-Esprit… La preuve, dans ce monde plusieurs grandes entreprises fonctionnent parfaitement bien alors qu’elles sont dirigées par des athées, agnostiques ou encore par des dirigeants qui pratiquent une autre religion…

 

Force est également de constater que bien des églises locales fonctionnent donc sans le Seigneur, y compris en Suisse et en France par exemple. Elles ont sans doute oublié ce verset que nous pouvons lire dans Apocalypse 3 ; 20 : « Voici, je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui et lui avec moi. » Encore faut-il entendre la voix du Saint-Esprit et lui ouvrir la porte pour l’inviter à entrer…

 

Comme écrit plus haut, l’importance de la vraie repentance a été mise de côté et des centaines de milliers de personnes qui se considèrent ou qui sont considérées comme étant des « chrétiens nés de nouveau » sont en fait des « chrétiens sympathisants » car elles n’ont pas passé par le processus de la repentance et, de ce fait, elles ne sont pas réellement converties. Ces « chrétiens » ne sont pas des « disciples du Christ », mais des consommateurs et ils font partie d’une assemblée de la même manière qu’ils feraient partie d’un club.

 

Comprenez-moi bien, mon but n’est pas de juger des pasteurs, des anciens, des responsables ou des personnes qui pensent être chrétiennes parce qu’un jour elles ont levé la main lors d’un appel à la conversion, mais de rétablir la VÉRITÉ en ce qui concerne une véritable conversion. Suivre Jésus-Christ, être son disciple, c’est RENONCER à plusieurs choses, se dépouiller, mourir à soi-même… Ce n’est pas simplement aller au culte le dimanche matin pour s’asseoir sur une chaise, se faire du bien et partager une agape (ou un apéritif) avant de rentrer sagement chez soi et de recommencer le même processus le dimanche d’après. A ce propos, je vous invite d’ailleurs à écouter le message intitulé « Une Eglise de disciple » par le pasteur Samuel Peterschmitt, c’est très édifiant…

 

Il est URGENT que les pasteurs et anciens prêchent à nouveau la repentance afin que les gens se convertissent réellement et deviennent de vrais disciples.

 

Pour terminer ce préambule, j’ai à cœur d’amener cette précision, à savoir qu’il y aurait une différence entre la repentance et la conversion selon les mots grecs utilisés dans le Nouveau Testament, à savoir : 

 

  • La repentance concerne les pensées (metanoïa : changement de pensée).
  • La conversion concerne les actions (epistrophê  : changement de direction, demi-tour comme au ski par exemple).

 

Par exemple, nous pouvons lire cela dans Actes 3; 19 : « Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés...» 

 

Toutefois, un cher frère en Christ et ami - Jean-Baptiste que je remercie - qui vit actuellement en Israël avec sa famille m'a fait remarquer qu'en hébreu le mot utilisé est le même pour la repentance et la conversion. Il s'agit du mot « techouva » ce qui signifie « un re-venir, un retour à Dieu »  et, par conséquent, il y a changement de pensée et donc d’action simultané.

 

J’aimerai également profiter de remercier chaleureusement Werner Lehmann qui était alors pasteur à l’église évangélique d’Oron-la-Ville (EEO) et avec qui j’ai eu le privilège de passer deux semaines en Afrique (Burkina-Faso et Mali) du 29.11.1999 au 11.12.1999 et avec qui j’ai pu apporter cet enseignement sur les 4 portes du Royaume (que je vais détailler dans mes prochains articles) dans une école de mission de disciples JEM à Koutiala, au Mali.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

La repentance : Introduction
Partager cet article
Repost0
22 octobre 2019 2 22 /10 /octobre /2019 12:40
Dieu n'est pas mort

Dieu n'est pas mort (God's Not Dead) est un film chrétien américain réalisé par Harold Cronk, sorti le 21 mars 2014.

 

Le film a été un succès commercial aux États-Unis, où il a récolté plus de 60 millions de dollars au box-office pour un budget de 2 millions de dollars. Il s'agit ici du premier volet d'une trilogie.

 

Avec Kevin Sorbo, Shane Harper, David A. R. White, Dean Cain, Trisha LaFache et Cassidy Gifford.

 

Source : Wikipedia 

Dieu n'est pas mort
Dieu n'est pas mort

Synopsis

 

Josh Wheaton (Shane Harper), un étudiant chrétien évangélique, est inscrit dans un cours de philosophie enseigné par le professeur Jeffrey Radisson (Kevin Sorbo).

Ce dernier exige que ses étudiants signent une déclaration que « Dieu est mort » pour passer. Josh est le seul étudiant qui refuse de signer.

Lui-même athée, Radisson demande à Josh de débattre du sujet avec lui et décide de laisser les membres de la classe décider du gagnant. La petite amie de Josh, Kara, demande à celui-ci soit de signer la déclaration « Dieu est mort » ou de laisser tomber la classe de Radisson, parce que cela mettrait en péril leur avenir académique. Kara rompt avec Josh qui tient à sa foi en Dieu. Radisson donne à Josh vingt minutes à la fin des trois premières sessions de cours pour faire valoir que Dieu existe. Dans la première session, Josh présente son témoignage que Dieu a créé l'univers. Dans la deuxième session, Josh fait valoir que la théorie de l'évolution n'est pas aussi solide que généralement présentée.

Dans les deux premières sessions, Radisson a des contre-arguments pour certains des points de Josh. En fin de compte, il revient au troisième et dernier débat de Josh, qui a de nouveaux points convaincants à défendre. Josh arrête alors sa ligne de débat pour poser une question au professeur...

 

Source : Wikipedia

 

Distribution et DVD : SajeDistribution

 

Dossier de presse : SajeDistribution

Dieu n'est pas mort
Dieu n'est pas mort

Un vrai miracle

Kevin Sorbo s’est fait connaître des chrétiens en francophonie grâce à son rôle dans le film « Dieu n’est pas mort ». Il vient d’exprimer sa gratitude envers Dieu après que sa maison a été épargnée lors des récents incendies de forêt en Californie.

Le couple se tenait dans la prière pendant que l’incendie faisait rage dans leur quartier. Interrogé par Pure Flix à l’occasion de Thanks Giving, Kevin Sorbo a raconté que les flammes se trouvaient à seulement un mètre de leur maison quand l’incendie s’est mystérieusement arrêté. Plusieurs maisons alentours ont tristement été détruites par le terrible incendie.

« Nous avons survécu aux incendies et notre maison est intacte, même si l’incendie s’est approché et s’est rapproché de très près. Pourquoi cela s’est-il arrêté, je ne sais pas. C’est un miracle. »

La rédaction

 

Source : InfoChrétienne.com

Kevin Sorbo

Kevin Sorbo

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2019 1 21 /10 /octobre /2019 10:24

Samuel Peterschmitt est le pasteur principal de l'église de la Porte Ouverte Chrétienne de Mulhouse. Marié à Dominique, ils ont 6 enfants et plusieurs petits-enfants.

 

Prédication du 20 octobre 2019 par le pasteur Samuel Peterschmitt sur le thème "Le renoncement."

 

Ce message est à voir à partir de 1'23'27''.

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2019 6 19 /10 /octobre /2019 10:52

Arthur et Bénédicte ont accepté de témoigner sur le handicap invisible d'Arthur, enfant multi-dys.


L'école,  le regard et l'incompréhension des autres, la scolarisation autant de problèmes racontés sans tabou pour que nous puissions comprendre la vie de ces enfants et leurs parents au quotidien et peut être changer notre regard sur eux.
 

[Gaelle Laborie]
Partager cet article
Repost0
19 octobre 2019 6 19 /10 /octobre /2019 10:27

Les troubles "dys" touchent environ un enfant sur 10 en Suisse. Ils regroupent un ensemble de troubles: dyslexie, dyscalculie, dysorthographie, dyspraxie, dysphasie, etc., selon le domaine touché (écriture, calcul, orthographe, motricité, parole).

 

Dans ce dossier, découvrez ces différents troubles, leurs causes, leur prise en charge et les problèmes qu'ils posent au quotidien.

 

 

Source : RTS-Découverte

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2019 6 19 /10 /octobre /2019 10:18

C’est pas sorcier

 

Ils ont du mal à lire, à écrire, à compter, à coordonner leurs gestes ou encore à s’exprimer de manière cohérente. Nous nous intéressons aujourd’hui aux enfants atteints de ce que l’on appelle les « troubles dys ».

Qu’il s’agisse de dyslexie, de dyspraxie, de dysphasie, de dyscalculie, de dysorthographie, ils seraient en France entre 10 et 15% à souffrir de tels troubles de l’apprentissage. Des handicaps invisibles, qui peuvent aboutir à un échec scolaire massif et à une grande souffrance morale s’ils ne sont pas bien pris en charge.

Pour comprendre à quel point ces troubles occupent une place importante dans la vie des enfants qui en sont atteints, Fred va rencontrer de jeunes patients et les adultes impliqués dans leur accompagnement.

Jamy, lui, va installer son laboratoire au Neurospin, un centre de référence en imagerie cérébrale près de Paris, où l’on étudie notamment le fonctionnement du cerveau des personnes «dys».

 

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2019 6 19 /10 /octobre /2019 09:38

La dysgraphie est une difficulté à accomplir les gestes particuliers de l'écriture, contrairement à l'agraphie qui est une perte complète de la capacité à écrire. Ces troubles surviennent indépendamment des capacités à lire et ne sont pas liés à un trouble psychologique.

 

La dysgraphie est un handicap de transcription, ce qui signifie que c'est un trouble graphique associé à des gestes graphiques handicapants, au codage orthographique (orthographe), et au mouvement des doigts lors de l'écriture. Ce trouble peut s'accompagner d'autres troubles comme le trouble de la parole, de déficit de l'attention, ou dyspraxie développementale. Dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-IV), la dysgraphie est caractérisée par un trouble d'apprentissage dans la catégorie des expressions écrites. Le terme dysgraphie vient des mots grecs dys signifiant « handicap » et graphia« écrire des lettres avec la main. »

 

Selon le neuropsychiatre français Julian de Ajuriaguerra, est dysgraphique « un enfant chez qui la qualité de l’écriture est déficiente alors qu’aucun déficit neurologique ou intellectuel n’explique cette déficience. »

Classification

Il existe trois sous-types connus de la dysgraphie : la dysgraphie dyslexique, la dysgraphie motrice et la dysgraphie spatiale. De façon générale, peu d'informations sont disponibles sur ces différents types de dysgraphie. Certains enfants pourraient associer plusieurs de ces sous-types.

La dysgraphie est souvent accompagnée d'autres troubles d'apprentissage comme la dyslexie ou le déficit de l'attention.

 

Conséquences

La dysgraphie est un trouble qui affecte l’écriture dans son tracé. Elle peut apparaître à l’école primaire ou plus tard à n’importe quel moment de la vie. Chez l’enfant ou l’adolescent elle est souvent à l’origine de l’échec scolaire. Chez l’adulte elle atteint la personnalité dans ce qu’elle a de plus intime, l’écriture, et peut entraîner de grandes difficultés tant dans la vie privée que dans la vie professionnelle. Par contre, la dysgraphie, au même titre que la dyslexie, est reconnue comme handicap par les autorités scolaires de certains pays et peut donner lieu à la possibilité d'aménagements raisonnables comme la possibilité d’utiliser le tiers-temps lors des examens.

Qu'est-ce que la dysgraphie ?
Qu'est-ce que la dysgraphie ?
Qu'est-ce que la dysgraphie ?

Troubles associés

 

La dysgraphie est fréquemment associée à la dyslexie qui provoque une mauvaise analyse visuelle et, par conséquent, une mauvaise graphie, mais aussi à la dyspraxie et dans de plus rare cas a une dysorthographie rendant les deux troubles de l'apprentissage plus graves.

 

 

Diagnostic

 

Plusieurs échelles d'évaluation de la dysgraphie ont été mises au point. Reprenant les travaux d'Ajuriaguerra et al., l'échelle d’évaluation rapide de l’écriture chez l’enfant (BHK) ou chez l'adolescent (BHK Ado) sont couramment utilisées. Elles s'inscrivent dans une évaluation globale des compétences pouvant influencer l'écriture au niveau de la qualité et de la vitesse (tonus musculaire, difficulté d'analyse...).

Qu'est-ce que la dysgraphie ?
Qu'est-ce que la dysgraphie ?

Traitements

 

Le traitement de la dysgraphie consiste en une rééducation de l'écriture, qui sera à adapter à la fois en fonction du type de dysgraphie présentée par le patient, mais également au patient lui-même.

La graphomotricité traite la dysgraphie sous toutes ses formes. Il faut travailler sur la décontraction du geste, la posture, la tenue de l’instrument, la forme des lettres, la motricité fine. Le but n’est pas de changer l’écriture de la personne mais de la réconcilier avec l’écrit en lui faisant trouver ou retrouver le plaisir d’écrire.

La rééducation des troubles graphomoteurs (à l'exception du langage écrit) fait partie du champ de compétences du psychomotricien (selon son Décret d'acte no 88-659 du ) qui détient un diplôme d'État, et de l'orthophoniste (Décret no 2002-721 du  relatif aux actes professionnels et à l'exercice de la profession d'orthophoniste). Un enfant dysgraphique peut être pris en charge par un psychomotricien, un ergothérapeute : l'ergothérapeute évalue la tache graphique sous plusieurs modes : évaluation de la composante gestuelle (posture, des coordinations œil main, la qualité du déliement du geste, des coordinations unimanuelles), la composante visuo-spatiale, la composante exécutive (mise en route, alternance et inhibition des paterns(modèles) moteurs automatisés du geste graphique) ainsi que des épreuves multimodales (évaluation de la qualité et quantité/rapidité de l'écriture). Puis, il y a une rééducation en fonction des troubles ciblés par l'évaluation de l'ergothérapeute. (à développer), et éventullement une ou des compensation(s) : même si l'enfant acquiert une écriture fonctionnelle à l'issue de la rééducation, elle peut ne pas répondre aux exigences scolaires en termes de lisibilité ou de rapidité et nécessite une compensation en mettant en place l'outil informatique. L'orientation vers l'un ou l'autre de ces professionnels dépendra des objectifs de prise en charge.

 

 

Source : Wikipedia

Qu'est-ce que la dysgraphie ?
Qu'est-ce que la dysgraphie ?
Partager cet article
Repost0
17 octobre 2019 4 17 /10 /octobre /2019 15:54
A méditer

Un père avant sa mort a dit à son fils : « C’est une montre que ton grand-père m'a donnée et elle a plus de 200 ans, mais avant de te la donner, va au magasin des montres de la première rue et dis-lui que je veux la vendre et vois combien il coûte ».

Il est allé puis revenu chez son père et dit : « l'horloger a proposé 5€ parce que c'est une vieille montre ».

Il lui dit : « va au café et demande ». Il est allé puis revenu et a dit : « Le gérant du café a aussi proposé 5€ », son père lui dit alors « va au musée et montres leur cette montre ».

Il est allé ensuite revenu, et a dit à son père « Ils m'ont offert un million d'euros pour cette pièce ».

Son père lui dit : « Je voulais te faire savoir que le bon endroit valorise, le fait de ne pas être au bon endroit te fait perdre ta vraie valeur. »

 

En résumé : Ne restez pas à un endroit où l'on ne vous valorise pas.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog familial de Georges, Céline & Estéban
  • : Blog familial où vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s ! Nous vous invitons, par exemple, à découvrir la Galice, ce qu'est le burn-out (avec des pistes pour s'en sortir), la traite des femmes en Suisse, qui est vraiment Jésus-Christ, quelques humoristes, etc.
  • Contact

Recherche