Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 14:00
La foi en Dieu et en Jésus-Christ = La foi qui sauve !
La foi en Dieu et en Jésus-Christ = La foi qui sauve !
La foi en Dieu et en Jésus-Christ = La foi qui sauve !

La base pour la vie chrétienne est la repentance et la foi en Dieu et en Jésus-Christ.

 

La repentance est comme le volant d’une automobile : elle me met dans la bonne direction.

 

La foi en Dieu et en Jésus-Christ est comme le moteur : s’il ne fonctionne pas, je ne peux pas aller très loin…

 

Avoir la foi, c’est croire ! Il ne s’agit pas de croire comme le monde croit en y rajoutant l’incertitude et le doute, mais de croire dans le sens de se confier à Dieu, d’adhérer à la Parole, de mettre sa confiance en Jésus-Christ !

 

Avoir la foi ne signifie pas seulement de croire en l’existence de quelque chose ou de quelqu’un car les démons ont aussi ce type de foi.

 

«Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien ; les démons le croient aussi et ils tremblent. » (Jacques 2 ; 19)

 

La foi est une attitude de confiance qui se manifeste dans des actions très précises. Par exemple, quand je prends le train, je ne vais pas vérifier si le conducteur de la locomotive a bien son permis. Je lui fais confiance. J’ai également confiance que le train ne va pas dérailler, même si cela arrive de temps à autre. Et quand je place mon argent dans une banque, je m’attends à recevoir des intérêts. Je fais confiance à mon banquier. Enfin, lorsque je m’assieds sur une chaise, je ne pense pas qu’elle va se casser parce que je vais m’asseoir dessus, même si cela peut aussi parfois se produire. J’ai confiance dans le fait qu’elle va supporter mon poids...

 

Chaque jour qui passe, je mets et vous mettez votre confiance dans des personnes, des engins mécanisés (voiture, train, bus, avion, etc.), du matériel informatique, etc.

 

Il ne s’agit pas non plus de confondre la foi en Jésus-Christ (nature spirituelle) avec la croyance, qui a une nature intellectuelle.

 

La foi vient de Dieu. La mesure de foi est donnée, départie à chacun(e) par Notre Père. (Romains 12 ; 3)

 

Nous recevons aussi une mesure de foi en entendant la Parole de Dieu :

 

« Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la Parole du Christ. » (Romains 10 ; 17)

 

La foi, c’est croire du cœur et confesser de la bouche. Donc, croire et proclamer c’est la réalisation de la foi.

 

Dans Romains 10 aux versets 9 et 10, nous pouvons lire : « Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, tu seras sauvé. Car en croyant du cœur on parvient à la justice, et en confessant de la bouche on parvient au salut. »

 

« Or la foi, c’est l’assurance (substance, garantie) des choses qu’on espère, la démonstration (conviction) de celles qu’on ne voit pas. » (Hébreux 11 ; 1)

 

Dans ce verset, le mot assurance vient du grec « hypostasis » qui signifie fondation ou fondement. Ce mot, qu’on peut aussi traduire par substance ou par garantie, exprime ici que le chrétien possède déjà, par la foi, la réalité des biens à venir.

 

La foi implique l’action, la mise en pratique.

 

La foi c’est avoir la confiance de demander des choses au Nom de Jésus et croire que nous l’avons reçu.

 

« C’est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et cela vous sera accordé (litt. : cela sera à vous). » (Marc 11 ; 24)

 

Pour vous donner une explication plus concrète, j’aimerai vous laisser cette image : si je plante des graines en terre dans mon jardin, je dois patienter quelques jours, parfois quelques semaines avant de voir un résultat. Pour certains arbres, il faut attendre même des années.

 

J’arrose mes petites graines, je les entretiens afin qu’elles donnent les légumes que j’attends. Il en va de même avec la foi; je dois l’entretenir, confesser des paroles positives, croire dans mon cœur et le résultat que j’attends sera là.

 

« De la même bouche sortent la bénédiction et la malédiction. » (Jacques 3 ; 10)

 

Avec ma langue, avec mes paroles, je peux faire autant le bien que le mal. Quelle est mon attitude par rapport à ces petites graines que j’ai semées ? Vais-je bénir ou vais-je maudire ?

 

Il ne s’agit pas par là d’étaler une foi triomphaliste qui risquerait de blesser des chrétiens dans leur parcours. Le fait d’être malade ne signifie pas forcément qu’il y a du péché dans ma vie.

 

Dieu peut utiliser une situation (handicap, maladie, infirmité) pour sa gloire car « toutes choses concourent (coopèrent) au bien de ceux qui aiment Dieu. » (Romains 8 ; 28)

 

J’ai un frère en Christ qui est en chaise roulante depuis sa plus tendre enfance; en fait il est né avec une malformation des vertèbres (Spina Bifida) qui l’a empêché de marcher et, à travers ce grave handicap, Dieu l’utilise pour témoigner à sa gloire tant aux gens bien portants qu’aux handicapés. Ce frère rayonne de l’amour et de la paix de Dieu et cela touche des cœurs encore inconvertis.

 

J’ai un autre frère qui avait un collègue de travail qui était très malade. Il était à l’hôpital et sa maladie était très grave. Pourtant, ce frère avait reçu du Seigneur qu’Il devait aller prier pour lui. Il a mis plusieurs jours ou semaines avant de le faire, avec l’accord de la famille. Résultat, un mois plus tard, soit après ses prières, ce collègue est mort ! Imaginez le doute qui est venu s’installer dans son esprit avec cette question « Pourquoi ? » Il avait pourtant obéi à Dieu et le résultat était plutôt décourageant, voire même révoltant !

 

Plusieurs hommes de Dieu ou femmes de Dieu ont passé par ces étapes. Il a fallu pour certains qu’ils prient pour des dizaines de malades avant de voir des miracles ou des guérisons... Mais pour les autres, la prière leur a certainement été salutaire. Ils sont morts, mais sans doute sauvés ! Faisons confiance à Dieu !

 

Ces expériences sont là pour nous rappeler que Dieu est souverain et qu'en premier lieu nous devons lui obéir, peu importe les circonstances. Mais l’Ennemi rôde et souvent il vient nous décourager : « Tu vois, ton Dieu n’était pas avec toi ! Ta vie n’est pas en ordre alors tu n’as pas pu le guérir ! Tu n’as pas prié correctement ! Tu n’es pas capable ! Etc. »

 

La foi est semblable à un muscle, elle doit être entraînée. Je me souviens que, dans ma jeunesse, j’allais souvent m’entraîner au foot sur le grand terrain du FC Payerne. A ce jour ce serait inimaginable car le terrain est réservé exclusivement aux matches. Ma maison se trouvait à environ 300 mètres de là, donc je n’avais pas un trop grand trajet à effectuer, souliers de foot avec crampons aux pieds. Je passais des heures à tirer des corners, des coup-francs ou des penalties tout seul, sans gardien, sans autre joueur. Cela impliquait que je devais vraiment m’appliquer pour mettre le ballon dans les buts car personne n’allait le chercher si je tirai à côté. Parfois, il n’y avait pas de filet dans les buts, alors même si je tirai bien, j’étais quitte pour aller chercher le ballon à chaque tir. Je ne vous dis pas les kilomètres que je faisais à chaque séance. Mais ceci m’a appris la volonté, la persévérance, la précision, la concentration et l’endurance. Ma force mentale et ma résistance physique ont progressé très rapidement. Et je voyais le fruit de mon travail lors des matches où j’arrivais à mettre de magnifiques buts en tirant un corner directement dans la première ou deuxième lucarne sans que le gardien ou un défenseur puisse l’attraper ou en tirant des coups-francs très précis. D’autre part, pour m’améliorer techniquement, je jonglais régulièrement de longues minutes avec une balle de tennis devant chez moi. Avec des copains, nous faisions même des concours et des petits matches en jouant uniquement avec une balle de tennis. Au début, c’était assez laborieux, mais avec le temps, je vous assure que les résultats se voyaient aussi sur le terrain.

 

Avec la foi, en faisant des essais, j’ai le droit de me tromper. Je dois prendre des haltères qui correspondent à ce que je peux soulever. Je ne dois surtout pas vouloir brûler les étapes. C’est en forgeant que l’on devient forgeron ! Il en est de même avec la foi. Je dois essayer, remettre l’ouvrage sur le métier. Et je demande au Seigneur de m’aider, jour après jour, à progresser dans mon parcours de foi avec persévérance et... aussi avec sagesse !

 

La foi qui sauve vient du cœur. Ce n’est pas seulement accepter la Parole de Dieu car là il s’agit de la foi historique basée sur les récits bibliques. La véritable foi, c’est vivre, agir et obéir conformément à la Parole de Dieu. Sans cela, la foi est vaine.

 

"Mais, veux-tu comprendre homme vain, que la foi sans les œuvres est stérile ? Abraham, notre père, ne fut-il pas justifié par les œuvres, pour avoir offert son fils Isaac sur l’autel ? Tu vois que la foi agissait avec ses œuvres, et que par les œuvres sa foi fut rendue parfaite. Ainsi s’accomplit ce que dit l’Écriture : Abraham crut à Dieu, et cela lui fut compté comme justice ; et il fut appelé ami de Dieu. Vous le voyez, c’est par les œuvres que l’homme est justifié, et non par la foi seulement. " (Jacques 2; 20-24)

 

Croire en Jésus-Christ, c’est faire ce qu’il dit, c’est mettre sa confiance en lui, être dépendant de lui.

 

Un homme de Dieu, dont j’ai oublié le nom, a dit : « Ce n’est pas 5 minutes de foi qui nous sauve, mais une vie de foi ! »

 

Quelle est votre montagne dans votre vie ? Le rejet, la drogue, le sexe, l’alcool, la cigarette, vos dettes, votre avortement, votre divorce, votre travail, votre maladie ?

 

Je faisais partie de ceux qui ont foi dans les inepties créées, inventées par le diable pour déstabiliser l’homme (médiums, voyance, numérologie, graphologie, astrologie, magie, guérisseurs, magnétiseurs, ésotérisme, etc.). Les gens sont prêts à croire des guérisseurs, mais ils ne croient pas ou ne croient plus que Dieu peut guérir. Ils pensent ou disent: « C’était valable il y a deux mille ans, mais plus maintenant. » Hélas, c’est encore un mensonge car Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement (Hébreux 13 ; 8) et ce qu’il a accompli dans le passé, il est capable de le faire aujourd’hui, pour vous, dans votre vie !

 

Les gens ne savent plus faire confiance en Dieu. Ils se considèrent souvent comme des incapables, des faibles et trouvent normal de souffrir ici bas, d’être à la limite de la pauvreté, d’être humiliés... mais ce n’est pas la volonté de Dieu pour votre vie !

 

Nous pouvons tous marcher sur la Parole de Dieu, comme Jésus-Christ a marché sur les eaux. Nous pouvons faire confiance, adhérer à la Parole de Dieu et croire que nous sommes transportés par Jésus et ainsi notre vie sera transformée de manière radicale.

 

Je me souviens d’un jour où j’étais en train de lire un livre intitulé « Miracles au Pluriel »[1] et que je devais aller trouver un client kurde, musulman, marié, père de 2 filles. Je disais au Seigneur : « Ce que cet homme témoigne dans son livre, je veux le vivre ! Je veux aussi me baser sur ta Parole pour guérir des malades en ton Nom ! »

 

Je me suis donc rendu chez un de mes clients, musulman non pratiquant, à l’heure convenue pour parler d’assurances. Quand il m’a ouvert la porte, son visage était fatigué, il tenait sa fille cadette dans ses bras et il m’a dit d’entrée : « Je suis désolé, mais la petite est malade. Elle ne dort plus depuis 2 nuits, elle pleure, elle crie et le médecin ne sait plus quoi faire. Il faudrait que tu passes un autre jour. »

 

J’ai déposé mon attaché-case dans le couloir, puis je lui ai répondu : « Puis-je prier pour elle ? Peux-tu demander à ton épouse si elle est d’accord que je prie pour votre fille ? » Je lui avais déjà témoigné de ma foi auparavant et il avait vu l’intervention de Dieu dans ses propres finances suite à mes prières et là il demanda tout de suite à sa femme si je pouvais prier pour leur fille. Elle sortit de sa cuisine, me salua et répondit oui. Alors, j’ai imposé les mains sur le front de la petite fille, elle a cessé de pleurer, sa fièvre s’en est allée instantanément et sa maman l’a couchée dans son lit. Nous avons pu parler tranquillement avec mon ami et client et quand je suis parti, la petite dormait à poings fermés. Le lendemain, j’ai pris des nouvelles et cet ami m’a confirmé que sa fille était totalement guérie. Elle avait même réclamé à manger dès son réveil. Il louait Dieu au téléphone tellement il était heureux. Plus tard, cet homme s’est converti et je m’attends à ce qu’il en soit de même pour toute sa famille.

 

Dieu m’a pris au mot et quand je lui ai dit que je voulais vivre des miracles, prier pour les gens, témoigner de Christ à travers mon travail, il m’a ouvert les portes et j’ai pu vivre des expériences passionnantes et passionnées avec lui ! Et je désire que cela continue.

 

Enfin, je sais aussi également que je dois apprendre à rester humble et à gérer mes échecs tout en visualisant mes futurs succès par la grâce de Dieu…

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

 

 

[1] Miracles au pluriel, de Pierrot Fey, 1998, Éditions Porte Ouverte Chrétienne

 

Pierrot Fey - Miracles au pluriel

 

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 09:03
Burn-out : Conférence et témoignage à Fribourg
Burn-out : Conférence et témoignage à Fribourg

Cette conférence et mon témoignage ont été enregistré par DieuTV dans les locaux de l'EER de Fribourg.

 

Si vous le désirez, vous pouvez commander le DVD en cliquant directement sur le lien de la boutique en ligne Theomedia.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

 

Partager cet article
Repost0
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 14:00

Durant mes vacances estivales, j'ai eu l'occasion de lire plusieurs livres, dont celui que je vous propose ci-après qui s'intitule "La Clef des Voûtes, les enfants solitaires du Pays-à-l'endroit"...

 

C'est mon coup de cœur de l'été 2009 ! 

 

Les auteurs, Jean-Paul et Liz Debanne, vivent dans le Sud de la France. Ils forment un couple partageant une même passion: celle des paraboles et des contes aux accents d’éternité.

 

Le Voyage du Pèlerin de John Bunyan et Les Chroniques de Narnia de C.S. Lewis comptent parmi les classiques du genre dont ils ont nourri leur imagination au fil des années. Plus récemment, ils ont souhaité s’investir à leur tour dans le domaine florissant de cette littérature métaphorique avec ce tome d’ouverture d’une trilogie qui mêle aventures épiques et décors fantastiques. Un objectif toutefois clairement défini: contribuer à réenchanter une génération en quête de sens et de merveilleux.

 

Voici le résumé du livre (tome 1) :

 

La clef des voûtes 01

 

Mais qu’est-ce donc que cet étrange tunnel dans lequel Nathanaël s’est senti aspiré, comme dans l’œil d’une tornade? Et qui est cet oiseau de lumière qui l’accompagne au-delà du temps et de l’espace?

 

Ainsi commence l’incroyable voyage d’un p’tit gars de neuf ans, dans un univers si différent du sien qu’il lui paraît à l’envers... à moins que ce ne soit l’inverse: un monde remis d’aplomb, où on ne marcherait plus sur la tête!

 

Saura-t-il découvrir la clef de l’énigme, la clef de voûte de cet univers et peut-être du nôtre?

 

Pourra-t-il déjouer les pièges des êtres maléfiques qui veulent l’en empêcher? Pour cela, il sera épaulé par Bérénice, une adolescente désenchantée, ainsi que par des créatures inattendues.

 

Si vous avez aimé le monde de Narnia, vous vous régalerez en lisant le premier tome de ce que je considère comme étant un merveilleux ouvrage accessible à toutes et à tous...

  

Bien à vous !

 

Georges Musy

 

 

Editions RDF rue des Fontaines 2, CH-1816 Chailly-Montreux

Tél. +41 21 964 65 01

E-mail : info@rdf.ch

www.rdf.ch 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 07:26
Burn-out : Mon témoignage en avril 2009 à Nancy
Burn-out : Mon témoignage en avril 2009 à Nancy

Le 30 avril 2009, j'ai eu l'occasion de donner mon témoignage pendant 44 minutes devant un parterre d'environ 450-500 professionnels de la santé sur l'invitation de plusieurs étudiant(e)s en médecine que je remercie infiniment encore aujourd'hui (voir l'attestation ci-dessus) et en particulier Mme Sandra Jérôme qui a osé me contacter et me demander si je pouvais témoigner de mon burn-out dans le cadre de ce colloque intitulé : "Entre épuisement et épanouissement professionnel".

 

A noter que ce colloque a été organisé en partenariat avec l'Association Nationale pour la Formation du personnel Hospitalier.

 

Ce témoignage a été le meilleur que j'ai pu donner à ce jour et ce, devant du personnel médical qui est très souvent confronté à la problématique du burn-out.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

   

Partager cet article
Repost0
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 15:00

Pour celles et ceux qui douteraient encore de la "vision" de globalisation mondiale du président de la République française, voici ce qu'il a déclaré devant plusieurs caméras le 16 janvier 2009 à l'occasion de la présentation des voeux aux corps diplomatiques du monde entier :

 

Nicolas Sarkozy 01  

"Nous irons ensemble vers le Nouvel Ordre Mondial et personne, je dis bien personne, ne pourra s'y opposer."

 

Vous avez encore des doutes ?

 

Alors je vous laisse visionner la vidéo suivante pour preuve...

  

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Nous irons tous ensemble... vers le Nouvel Ordre Mondial
Partager cet article
Repost0
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 23:00
La face cachée de Facebook

Dimanche soir, dans son émission Mise au Point, la TSR a mis le doigt sur la face cachée de Facebook...

 

De très nombreux utilisateurs ne sont pas conscients des conséquences qui sont directement liées à leur inscription sur "Facebook". Voici un article, parmi d'autres, qui vous aidera peut-être à mieux réfléchir avant de vous inscrire sur ce site...

 

"Depuis la venue de Facebook, le respect de la vie privée des utilisateurs développe une controverse qui détourne l’attention, encourage la tergiversation et met en péril la vie privée des utilisateurs. Bien que les informations personnelles des utilisateurs puissent être préservées de façon sécuritaire, les dirigeants de la compagnie Facebook peuvent analyser le profil de chacun des utilisateurs pour identifier leur information personnelle. L’information des utilisateurs fournit des indices aux agences de  commercialisation qui s’en servent pour découvrir les intérêts des gens. En outre, il existe un contrat avec les utilisateurs qui stipule que tous les messages et les éléments de profils deviennent la propriété de Facebook ; ils ont donc  le droit d’utiliser l’information à des fins publicitaires. Il est nécessaire que les utilisateurs protègent leur identité pour éviter des problèmes ; par exemple,  les images et les messages publics qui sont affichés autour du réseau pourraient détruire leur réputation. De plus, il est important que les gens soient prudents et professionnels avec leurs commentaires pour éviter des conséquences négatives en milieu du travail ou au sein de la communauté.

 

La popularité de Facebook est un phénomène mondial. Selon les sondages, ce réseau conquiert chaque jour 200 000 nouveaux adeptes et comprend environ 60 millions d’utilisateurs dans le monde (Trudel, 2008) . En plus, les utilisateurs peuvent partager des photos, des vidéos et renouer avec d’anciens camarades. Malgré tout, Facebook est un virus qui affecte la productivité et qui provoque la tergiversation. Les utilisateurs gaspillent beaucoup de temps à modifier leur profil, à vérifier les courriels et à surveiller les modifications dans le profil de leurs amis. En conséquence, ce nouveau mode de communication détourne l’attention des priorités et des intérêts du public. Les étudiants  et les adolescents représentent le plus grand pourcentage des utilisateurs de Facebook. Ces auditeurs sont exploités facilement par la culture populaire et ils plient sous la pression d’être à la mode. Par ailleurs, plusieurs gens suivent la foule pour adhérer à n’importe quelle  nouvelle tendance. Ce système quotidien est un véritable handicap qui amoindrit le progrès scolaire et la motivation de réussir." (Paul Hayes)

 

Personnellement, même avant de voir cette émission et de lire plusieurs articles sur ce délicat sujet, j'ai décidé que JAMAIS je ne m'inscrirai sur "Facebook" (et d'autres sites ressemblants) tant que je n'aurai pas la garantie totale que mes informations sont traitées de manière confidentielle... Mais là, chacun(e) est libre d'agir comme il l'entend...

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Partager cet article
Repost0
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 19:00
Le grand musée des petits trains
Le grand musée des petits trains

Vous êtes passionné(e)s de petits trains ? Alors je vous invite à aller visiter, dès que possible, le grand musée des petits trains à Granges-Paccot (Fribourg) qui a été réalisé par un "ultra-passionné" de trains, M. Marc Antiglio...

 

Musée du Kaeserberg 01

 

Vous pouvez également vous rendre sur le site du musée afin d'y réserver votre place... Vous y trouverez également l'historique, le réseau, le plan d'accès, les tarifs, etc.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 10:45
Bordels, sport et défoulement masculin
Bordels, sport et défoulement masculin

Je viens de lire un article très éloquent de Richard Poulin, professeur de sociologie à l'Université d'Ottawa, au Canada, sur l'industrie de la prostitution lors d'événements sportifs à travers le monde (jeux olympiques, coupe du monde de football, GP de Formule 1, etc.). Il est également l'auteur d'Enfances dévastées, l'Enfer de la prostitution, Ottawa, L'interligne, 2007.

 

Je vous laisse donc vous faire votre propre idée au sujet de l'article qui suit... Et surtout, osez laisser vos commentaires !

 

"2010 est une année importante pour l’industrie mondialisée de la prostitution. C’est l’année des Jeux olympiques d’hiver à Vancouver et de la Coupe du monde de football en Afrique du Sud. Dans les deux cas, les autorités envisagent la légalisation de la prostitution afin de ne pas criminaliser les amateurs de sport et les athlètes attendus en grand nombre qui, dès lors, auront accès en toute impunité au corps et au sexe des femmes.

 

Afrique du Sud

 

En Afrique du Sud, la prostitution pourrait être libéralisée le temps de la Coupe du monde de football pour permettre aux nombreux supporteurs de vivre pleinement la fête du soccer sans tomber sous le coup de la loi. Selon le chef de la police nationale, Jackie Selebi, cette libéralisation permettrait d’éviter les arrestations massives de supporteurs contrevenants. L’Afrique du Sud attend plus d’un million de touristes pendant la Coupe du monde 2010. Pour le chef de la police, lors du Mondial de 2006, " en Allemagne, ils l’ont contrôlée [la prostitution]. Ils ont constaté l’existence de ce phénomène, que l’on soit d’accord ou non ".

 

En Allemagne, à l’occasion de la Coupe du monde de 2006, des associations et des politiciens ont lancé une campagne la prostitution " forcées " liée à la traite (" Ab pfiff " ou " Coup de sifflet final "). Joseph Blatter, le président de la FIFA, a exhorté les partisans à ne recourir qu’" aux services des volontaires ". Le bilan de ces diverses actions est à tirer. Pour sa part, le gouvernement allemand a minimisé l’impact de la Coupe du monde sur la traite des personnes, tandis que la police de Munich, pour ne citer qu’un exemple parmi d’autres, a constaté une augmentation de 63 % des femmes prostituées dans les bordels " licenciés ". D’où venaient donc ces femmes ? Le gouvernement allemand estime à 400 000 le nombre de femmes prostituées sur son territoire ; de 75 à 85 % d’entre elles sont originaires d’autres pays. L’Allemagne est un pays où il est relativement difficile d’immigrer sauf, vraisemblablement, dans l’industrie de la prostitution.

 

L’Afrique du Sud est déjà reconnue comme un centre régional de la traite à des fins de prostitution. De nombreuses jeunes femmes et fillettes qui y sont prostituées sont originaires de pays de la région : Mozambique, Angola, Zimbabwe, Lesotho, Swaziland, Zambie... La légalisation de la prostitution pendant la durée de l’événement (comme la Hongrie l’avait faite pendant la course de la Formule 1 en 2001) donnera une impulsion à cette industrie et créera une demande accrue en jeunes femmes, d’où une possible expansion de la traite.

 

Vancouver

 

Le maire de Vancouver et des groupes favorables à la décriminalisation de la prostitution, notamment du proxénétisme, font la promotion du projet de création d’un bordel légal dirigé par des femmes prostituées, pour les Jeux olympiques de Vancouver en 2010. Ils espèrent convaincre Ottawa de déroger à ses lois pour permettre, sur une base " expérimentale ", la création d’un bordel " coopératif ". Selon Susan Davis, une porte-parole du projet, des dizaines de milliers d’hommes viendront à Vancouver à l’occasion des Jeux olympiques et rechercheront à se payer des relations sexuelles. Il faut donc que les " services sexuels " soient facilement disponibles.
 

L’argument pour légaliser la prostitution en bordel à Vancouver est d’assurer une meilleure sécurité aux femmes prostituées. Avec l’affaire Robert Pickton, assassin de six prostituées et présumé assassin de 20 autres, on impute la dangerosité de la prostitution à celle qui est pratiquée dans les rues, d’où la volonté affichée de rendre légale la prostitution en bordel. Or, au Québec, au moins 5 des 14 femmes prostituées tuées au cours des 10 dernières années n’œuvraient pas sur le trottoir. Elles étaient des prostituées incall et outcall, c’est-à-dire elles recevaient des clients dans un lieu " privé " ou se déplaçaient pour les rencontrer à leur domicile ou dans une chambre d’hôtel.

 

S’il est vrai qu’un nombre important de personnes prostituées au Canada ont été victimes de tueurs en série, c’est également le cas dans d’autres pays (Allemagne, France, Royaume-Uni, États-Unis...). Les tueurs en série s’attaquent généralement à des personnes marginalisées (personnes prostituées, jeunes hommes gais) ou en situation de faiblesse ou de dépendance (enfants et adolescents). Ils sévissent aussi bien dans des pays ayant légalisé la prostitution que dans les pays la prohibant ou encore des pays ayant adopté un régime juridique abolitionniste. Il n’y a pas de corrélation significative entre le fait de légaliser la prostitution et le déclin ou l’augmentation des meurtres en série de personnes prostituées.

 

L’argument d’une plus grande sécurité en bordels fais l’impasse sur les causes fondamentales de la violence de et dans la prostitution à savoir, comme le notait Georg Simmel, les rapports sociaux de pouvoir que confère le fait de payer " ce qui accorde à l’homme une formidable prépondérance " dans la prostitution. Et qui dit pouvoir, dit également abus de pouvoir et violence.

 

Dénonciations

 

La majorité des personnes prostituées disparues et assassinées du quartier Downtown Eastside à Vancouver est d’origine autochtone et métisse. Le projet de légalisation des bordels est dénoncé par les premières concernées : l’Aboriginal Women’s Action Network (AWAN) de Colombie-Britannique. L’AWAN souligne que " le fait de légaliser la prostitution à Vancouver ne rendra pas celle-ci plus sécuritaire pour les personnes qui sont prostituées ; cela ne fera qu’accroître le nombre de ces personnes ". Une autre organisation, l’Ex-Prostitutes Against Legislated Sexual Servitude (X-PALSS), s’oppose à ce projet ainsi qu’à " toute mesure qui mettrait plus de pouvoir entre les mains des hommes qui nous ont violentées en leur disant qu’ils ont légalement le droit d’agir à leur guise ". Ces anciennes personnes prostituées mettent en évidence le fait " qu’une fois la prostitution décriminalisée, les proxénètes et les clients seront totalement en sécurité ", ce qui n’est pas le cas des femmes en situation de prostitution. " Qui faut-il protéger ? " Demandent-t-elles. C’est là le nœud du problème.

***

Les grands événements sportifs - Jeux olympiques, Coupe du monde de football, courses automobiles de Formule 1... - donnent une impulsion aux industries de la prostitution et du tourisme sexuel au profit des hommes et de leur pouvoir d’achat. Au moment des festivités sportives, il faut, semble-t-il, permettre aux hommes de se défouler et, pour cela, leur faciliter l’accès au sexe et au corps des jeunes femmes. (Professeur Richard Poulin, Ottawa)

 

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais personnellement je trouve cela triste et cela me dégoûte profondément... C'est tout simplement à vomir !

 

Comprenez-moi bien, je n'ai rien contre les jeux olympiques, le football, la F1... D'ailleurs, quand j'étais plus jeune, j'étais passionné de sport, mais depuis que j'ai vu la montée de la violence sur et autour des stades, les magouilles au sein de la FIFA et de l'UEFA, le dopage et les gouvernements ou autres dirigeants qui encouragent la prostitution, la course au fric, etc., cela ne me donne plus envie de suivre ces événements "sportifs" et je préfère consacrer mon temps à ma famille et à mes amis... et au sport du dimanche.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Bordels, sport et défoulement masculin
Partager cet article
Repost0
30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 18:00

Voici un clip vidéo qui a été vu par plus de 22'000 personnes en 6 mois ! Je le trouve touchant, percutant, bouleversant... Enfin quelqu'un qui ose crier haut et fort ce que nous devrions toutes et tous dénoncer ! Je vous invite à écouter cette magnifique chanson de Philippe Decourroux accompagné par l'excellent orchestre Philarmonique de Prague...

 

Album A contre courant 02

 

Vous constaterez par vous-même la force des paroles de cette chanson qui dénoncent l'insoutenable réalité de la prostitution forcée en vous rendant sur le site de l'association ESPOIR DIFFUSION.

 

Ces paroles ne peuvent pas me laisser insensible ou indifférent, surtout en cette période de l'Euro 2008 avec tout le marché de la "chair fraîche" mis à disposition de nombreux supporters entre les matches... Et vous, qu'en pensez-vous ?

 

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2008 6 08 /11 /novembre /2008 20:20

Dernièrement, le BPA - Bureau de prévention des accidents - nous apprend que chaque année quelque 1500 motocyclistes sont grièvement blessés et qu'une centaine décède sur les routes de notre pays...

 

Motocyclistes 01 

 

Une étude réalisée par le BPA présente les facteurs de risque liés aux personnes des accidents de motocyclistes et les possibilités de les prévenir. Vous pouvez d'ailleurs lire l'article complet qui traite ce douloureux sujet directement sur le site du BPA

  

Force est de constater que de rouler à moto, notamment en 2008, est particulièrement dangereux. Il est donc primordial d'être attentif, soit en tant qu'automobiliste, soit en tant que motocycliste et d'avoir du respect les uns envers les autres sur la route et d'adapter notre  manière de conduire en fonction de l'état de la chaussée, de la visibilité et de la circulation...

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog familial de Georges, Céline & Estéban
  • : Blog familial où vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s ! Nous vous invitons, par exemple, à découvrir la Galice, ce qu'est le burn-out (avec des pistes pour s'en sortir), la traite des femmes en Suisse, qui est vraiment Jésus-Christ, quelques humoristes, etc.
  • Contact

Recherche