Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 13:00
Une main tendue aux travailleuses du sexe
Une main tendue aux travailleuses du sexe

De plus en plus de voix se font entendre pour dénoncer la prostitution forcée. Une coalition a lancé la Campagne «Euro 2008 contre la traite des femmes».

 

Lucia est arrivée en Suisse pour y travailler comme danseuse et strip-teaseuse. Mais la jeune brésilienne a été forcée de boire et de se prostituer sur son lieu de travail. C’est après plusieurs tentatives de suicide et un éveil religieux qu’elle a pu quitter le milieu. Aujourd’hui, elle retourne auprès des prostituées.

 

«Je me présente comme une ancienne et je leur annonce une bonne nouvelle : Jésus les aime et leur offre son pardon», témoigne Lucia, qui collabore au projet «Rahab Team», du nom d’une prostituée de la Bible.

 

Depuis 1998 et sous l’égide de l’Armée du Salut, elles sont trois femmes à se rendre chaque semaine dans les quartiers chauds de Zurich à la rencontre des prostituées. Le team Rahab propose tout d’abord une écoute à ces femmes principalement issues de l’immigration et poussées à vendre leur corps pour échapper à la pauvreté ou nourrir leurs familles.

 

«On prend le temps de parler avec elles», explique la responsable, Monica Leiser. Petit à petit, elles ont su gagner la confiance des femmes, auxquelles elles donnent leurs coordonnées et d’autres adresses nécessaires pour se réinsérer dans la vie professionnelle ou trouver un logement. «C’est bien de savoir que nous pouvons compter sur leur aide», s’accordent à dire les prostituées. Le respect que leur manifestent les équipières du Rahab

Team les aide à retrouver leur dignité. Comme cette Thaïlandaise qui, chez un médecin peu enclin à la soigner, a osé s’affirmer et mentionner ses amies du Rahab Team.

 

À Bâle, Berne, Bienne, Winterthour et Olten, d’autres petits groupes de femmes rattachés à des Églises s’engagent auprès des prostituées. Par ailleurs, plusieurs associations chrétiennes ont rejoint la coalition «Euro 08 contre la traite des femmes» lancée en mars dernier.

 

«Je déclare la guerre au marché de la honte et des vies qu’on enterre dans des bordels immondes», chante Philippe Decourroux dans Les Filles de l’Est.

 

Ce plaidoyer, le Jurassien l’a écrit après avoir visionné Human Trafficking (2005), film très réaliste sur le sujet.

 

« J’avais déjà été sensibilisé par un reportage sur les filles moldaves vendues en Turquie. Mais là, la situation de ces femmes "tuées à l’intérieur" m’a pris aux tripes et ne m’a plus lâché.»

 

Avec son association Espoir Diffusion, Philippe Decourroux, un croyant engagé, espère réveiller les  consciences. «On ne peut pas stopper ce trafic de manière direct, mais on peut freiner la demande», estime-t-il. (sr)

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog familial de Georges, Céline & Estéban
  • : Blog familial où vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s ! Nous vous invitons, par exemple, à découvrir la Galice, ce qu'est le burn-out (avec des pistes pour s'en sortir), la traite des femmes en Suisse, qui est vraiment Jésus-Christ, quelques humoristes, etc.
  • Contact

Recherche