Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 10:10

Maynard Ferguson est né le 4 mai 1928 à Verdun, au Québec, et est décédé le 23 août 2006 à l'hôpital de Ventura en Californie, victime d'une insuffisance hépatique et rénale ayant découlé d'une infection abdominale.

 

Maynard Ferguson 04

 

Dans son enfance, il étudia le piano et le violon et joua de ce dernier instrument dans un court métrage de Fox-Movietone.

 

Après avoir opté pour la trompette à neuf ans, il fit partie à l'adolescence d'orchestres de danse dirigés par Stan Wood, Roland David et Johnny Holmes (son frère aîné Percy, saxophone baryton, joua également avec Holmes) et étudia au CMM (1943-48) avec Bernard Baker. Ferguson se fit aussi entendre fréquemment à la radio de la SRC où il interpréta notamment Serenade for Trumpet in Jazz, oeuvre écrite à son intention par Morris Davis.

 

Tandis qu'il dirigeait son propre orchestre dans la région de Montréal et à Toronto au milieu des années 1940, Ferguson attira l'attention de chefs d'orchestres des Etats-Unis. Comme le rappelait Paul Bley (The Gazette, Montréal, 28 octobre 1978) : « Maynard ouvrait toujours le spectacle et jouait trois octaves plus aigu à la trompette que tout autre musicien... il fallait voir les musiciens de passage rester bouche bée. »

 

Maynard Ferguson 02 

 

Ferguson se rendit aux Etats-Unis en 1948 et travailla tour à tour avec les grands orchestres de Boyd Raeburn, Jimmy Dorsey et Charlie Barnett jusqu'en 1950. Ce fut au cours de son engagement avec Stan Kenton (1950-53) qu'il connut ses premiers grands triomphes. À trois reprises il se classa en tête, catégorie trompette, lors du vote de popularité des lecteurs de Down Beat (1950, 1951 et 1952).

 

Maynard Ferguson 07 

Il fit ses premiers enregistrements sous son propre nom en 1950 chez Capitol, dirigeant l'orchestre de Kenton de l'époque. Après avoir joué dans des orchestres de studio de Hollywood sous contrat avec Paramount, et enregistré avec de petits groupes (le sien et d'autres), il forma le Birdland Dreamland Band pour se produire au cabaret de jazz new-yorkais Birdland. Cet ensemble constitua le premier de plusieurs « petits » grands orchestres (12 ou 13 musiciens) avec lesquels Ferguson effectua des tournées jusqu'en 1965, se faisant entendre à des festivals, au cabaret et en concert.

 

Maynard Ferguson 06Il se tourna ensuite pendant quelque temps vers des formations encore plus petites - se produisant et enregistrant néanmoins à l'Expo 67 avec un grand orchestre et un sextuor, tous deux composés de musiciens montréalais. Il séjourna un an en Inde, où il s'adonna à la méditation et donna des conférences sur la musique, puis se fixa en Angleterre en 1968. Ce fut avec un orchestre britannique de 17 instrumentistes, qui combinait les conventions orchestrales du jazz et la vigueur rythmique du rock, qu'il regagna et même surpassa sa popularité antérieure. L'orchestre fit ses débuts nord-américains en 1971, et son enregistrement de MacArthur Park fut populaire au début de la décennie.

 

 

Ayant choisi de s'établir à New York en 1973, Ferguson remplaça graduellement les musiciens anglais par de jeunes instrumentistes américains et réduisit de nouveau l'orchestre à 13 membres. Son enregistrement de Gonna Fly Now, thème du film Rocky, connut un vif succès sur 45t. (selon les critères de la musique pop instrumentale) en 1977-78; le thème du film Battlestar Gallactica, en 1978, eut un succès moins éclatant. Son album Conquistador se vendit à plus de 500'000 exemplaires aux Etats-Unis.

 

Maynard Ferguson 05

 

Si la virtuosité dramatique de Ferguson dans l'extrême aigu du registre de la trompette (où il atteint aisément le contre-ut à l'octave) et le style insolent et toujours spontané de son orchestre l'ont fait connaître au-delà du monde du jazz, ils lui ont aussi valu d'être considéré avec un certain dédain par la critique. Aussi, à part le FIJM, l'orchestre de Ferguson a rarement participé aux festivals de jazz en plein essor au Canada dans les années 1980. Sa tendance à l'exhibitionnisme - ses notes élevées grandiloquentes; son choix, pendant plusieurs années, d'un extrait d' I Pagliacci comme rappel - ont amené certains milieux à le considérer comme un simple « showman » et à le rejeter.

 

Maynard Ferguson 03Néanmoins, la plus grande part de son activité dans le cadre d'un petit groupe révèle un improvisateur aguerri, dont la facilité dans les notes aiguës s'avère un élément bien intégré d'un style expressif et lyrique. Leader inné, Ferguson a montré qu'il était capable de former et modeler un ensemble de jeunes musiciens, et de lui transmettre son énergie et son enthousiasme, qui sont considérables.

 

Au milieu des années 1980, après s'être fixé à Ojai, Californie, Ferguson réduisit encore la taille de son orchestre pour en arriver en 1987 à un septuor de fusion du nom de High Voltage. En 1990, cependant, il dirigeait un nonet de style plus traditionnel, la Big Bop Nouveau Band. Ses fréquentes tournées, qui l'amenaient encore à voyager huit mois par année en 1991, l'ont souvent conduit au Canada. Il s'est produit à des émissions de télévision de la SRC comme « Parade » et « In the Mood » et, avec son orchestre, il a joué au Festival de Stratford en 1958, dans de nombreuses salles de concert (Massey Hall, PDA, etc.), au Canadian Stage Band Festival (MusicFest Canada), régulièrement au début des années 1980 à l'Ontario Place et, en 1982 et 1990, au FIJM.

 

Maynard Ferguson 08

 

Il a également exécuté un solo de trompette lors des cérémonies d'ouverture des Jeux olympiques de 1976 à Montréal. Plusieurs Canadiens ont été membres de ses orchestres, parmi lesquels la chanteuse Anne Marie Moss, le saxophoniste ténor Georgie Auld et les trombonistes Rod McConell et Phil Gray. Kenny Wheeler, pour sa part, a composé et signé des arrangements pour l'orchestre britannique de Ferguson.

 

Maynard Ferguson 10

 

En plus de la trompette et du flügelhorn, Ferguson a joué du trombone à pistons, du trombone basse, du cor baryton, du cor français, et du saxophone soprano avec son orchestre, ainsi que deux cuivres hybrides - le Firebird (combinaison de trompette à coulisse et à pistons) et le Superbone (combinaison de trombone à coulisse et à pistons) - qu'il a créés pour la compagnie Holton-Leblanc des Etats-Unis.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

 

 

Source:

 

http://www.thecanadianencyclopedia.com/index.cfm?PgNm=TCE&Params=Q1ARTQ0001188

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog familial de Georges, Céline & Estéban
  • : Blog familial où vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s ! Nous vous invitons, par exemple, à découvrir la Galice, ce qu'est le burn-out (avec des pistes pour s'en sortir), la traite des femmes en Suisse, qui est vraiment Jésus-Christ, quelques humoristes, etc.
  • Contact

Recherche