Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 11:57

Au moins 785 cas d'abus d'enfants ont été recensés dans les cliniques pédiatriques suisses en 2009. Dans 80% des cas, l'abuseur est un membre de la famille. Plus de la moitié des victimes ont moins de 6 ans.

 

Enfant maltraité 03

 

Ces chiffres sont tirés d'une statistique réalisée auprès des 14 plus importantes institutions pédiatriques du pays, a indiqué la Société suisse de pédiatrie. On diagnostique quatre fois plus de cas d'abus que de nouveaux cas de cancers chez les enfants.

 

Sur les 785 abus recensés en 2009, 229 (29,2% de l'ensemble des cas) étaient des violences physiques, 219 (27,8%) des abus sexuels, 213 (27,2%) des négligences et 121 (15,4%) des abus psychiques.

 

Enfant maltraité 02

 

Dans 48% des cas, un traitement stationnaire a été nécessaire. Sur les 785 enfants, 322 étaient des garçons (41%) et 461 des filles. Les victimes d'abus sexuels sont des filles dans 75,4% des cas. Plus de la moitié des enfants abusés ont moins de 6 ans, près de 20% ont moins d'un an.

 

 

Dans 619 cas (79,2%), l'abuseur est un membre de la famille et dans 111 (14,1%) une connaissance. Dans 53 cas seulement (6,7%), l'auteur est un inconnu. Dans 89,5% des cas, l'agresseur a plus de 18 ans et c'est le plus souvent un homme (environ 60%).

 

La Société suisse de pédiatrie veut améliorer sa statistique pour 2010. De ce fait, le nombre de cas va certainement être plus élevé qu'en 2009, a estimé le docteur Markus Wopmann, médecin-chef de la clinique pédiatrique de l'hôpital cantonal à Baden (AG).

 

Toutes les cliniques pédiatriques du Tessin ont fourni leurs chiffres. En Suisse alémanique, seules deux établissements n'ont pas donné de renseignements. En Suisse romande, le canton de Genève a été le seul à livrer des statistiques.

 

Enfant maltraité 01Les cliniques pédiatriques de Suisse ont enregistré 923 cas d'enfants maltraités en 2010. Cela représente une augmentation de 17% par rapport à 2009. On ignore si cette hausse reflète une aggravation réelle ou si elle résulte d'un meilleur recensement. Sur les 923 cas recensés, 271 concernaient des violences physiques, 233 des sévices sexuels, 291 de la négligence, 123 des violences psychologiques.

 

Dans trois quarts des cas, l'auteur des violences est un membre de la famille. Et dans 474 cas, ces enfants victimes de maltraitance ont moins de 6 ans (219 ont moins d'une année).

 

Sources :   https://www.keystone-sda.ch/fr/ et http://www.tsr.ch/info/ 

 

Après avoir lu ces lignes, à mon avis il est important de méditer au fait que ce ne sont pas seulement des prêtres, des évêques ou autres hommes d'église qui sont des pédophiles même si certains médias ne cessent de s'acharner sur l'église catholique depuis plusieurs mois...

 

Toutefois, même si ces chiffres sont profondément révoltants, il est également inutile de tomber dans la sinistrose propagée par les médias (toujours eux !) car la grande majorité des personnes (y compris les hommes d'église cités plus haut) n'entre pas forcément dans la catégorie des pédophiles ou des parents indignes...

 

De nos jours, il devient de plus en plus difficile de s’occuper des enfants (entraîneurs, profs de gym, mamans de jour, etc.) car il est quasi interdit de les toucher même lorsqu’ils se blessent sous peine d'être dénoncé pour attentat à la pudeur...

 

Comprenons-nous bien, je ne dis pas qu'il faut taire les abus et/ou ne pas les punir. Cependant, chacun est prié de balayer devant sa porte avant d'accuser les autres, notamment certains journalistes !

 

Par contre, je dis MERCI à celles et ceux qui ont le courage de témoigner de leur abus, qu'il soit d'ordre sexuel, spirituel ou autre. MERCI aussi à celles et ceux qui écoutent ces témoignages et qui aident ces personnes, enfants ou adultes à s'en sortir !

 

Enfin, je plains celles et ceux qui sont témoins (directs ou indirects) d'abus et qui n'osent pas les dénoncer. Je plains aussi celles et ceux qui refusent de croire leur enfant, leur conjoint, leur ami ou leur collègue quand ils disent avoir été abusé sexuellement, moralement (mobbing) ou spirituellement... Si tel est votre cas, sachez que vous êtes complice et que votre position n'est pas meilleure que celle de l'abuseur...

 

Si vous êtes ou avez été victime d'un abus, peu importe lequel, l'Association ESPAS à Lausanne peut vous aider. Il vous suffit de téléphoner directement en composant le 0848 515 000 ou encore d'envoyer un e-mail à contact@espas.info.

 

Il y a également des antennes en Valais (Sion) et à Fribourg que vous retrouvez sur le site ESPAS..contact@espas.info   contact@espas.info

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog familial de Georges, Céline & Estéban
  • : Blog familial où vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s ! Nous vous invitons, par exemple, à découvrir la Galice, ce qu'est le burn-out (avec des pistes pour s'en sortir), la traite des femmes en Suisse, qui est vraiment Jésus-Christ, quelques humoristes, etc.
  • Contact

Recherche