Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 février 2022 6 12 /02 /février /2022 11:42

BibleProject - Français

 

L’ange de l’Eternel est l’un des êtres spirituels les plus fascinants des Ecritures hébraïques. Chaque fois que ce personnage apparaît, il est tantôt décrit comme Dieu, et tantôt comme un ange envoyé par Dieu.

 

Dans cette vidéo, nous étudierons ce personnage paradoxal pour découvrir comment il nous prépare aux grandes revendications qui seront faites à propos de Jésus dans le Nouveau Testament !

 

 

Un des êtres spirituels les plus fascinants et mystérieux des Ecritures hébraïques est celui qu’on appelle « l’Ange de l’Eternel ».

 

Les lecteurs anciens et modernes se sont interrogés sur ce personnage, parce qu’il est décrit d’une manière qui semble paradoxale : d’abord comme un être distinct de Yahweh, le Dieu d’Israël (« l’ange de Yahweh »), sauf qu’ensuite il parle et agit comme s’il était Yahweh. Par exemple, lorsqu’il apparaît à Agar (Genèse 16 : 7-13) et à Moïse (Exode 3:1-4), il est appelé « un ange », mais aussi « Yahweh », et même « Dieu ». Lorsque l’ange apparaît à Gédéon (Juges 6 : 11-24), il parle comme si Yahweh était distinct de lui (« Yahweh est avec toi, vaillant héros ! » Juges 6 : 12), mais ensuite, le narrateur l’appelle « Yahweh » (« Yahweh dit » Juges 6 :16). Le texte dit que « l’ange de Yahweh disparut » (Juges 6 : 21), mais plus loin, Yahweh est toujours là et parle à Gédéon (Juges 6 : 23) ! Il y a des fois où les choses se compliquent encore plus ! Le personnage que Moïse voit dans le buisson ardent (Exode 3 : 2) est le même que celui qui a fait sortir Israël d’Egypte dans la colonne de feu et la nuée (Exode 14 : 19-20), puis qui siège dans le feu et la nuée au sommet du Mont Sinaï (Exode 19 : 18-20) et dont la gloire vient demeurer sur le tabernacle une fois celui-ci terminé (Exode 40 : 34-38). Il s’agit du même personnage qui apparaît aux prophètes Esaïe (Esaïe 6 : 1-6) et Ezéchiel (Ezéchiel 1 et 10).

 

En les examinant ensemble, on voit que tous ces récits sont coordonnés et nous renvoient à la déclaration déconcertante sur Yahweh dans les Ecritures hébraïques, dont l’identité y est décrite comme une unité complexe. Yahweh est invisible, transcendant et, surtout, comme le dit Salomon : « Les cieux et les cieux des cieux ne peuvent te contenir ! » (1 Rois 8 : 27) Pourtant, ce Dieu est toujours aussi présent dans toute la création (Méditez le Psaume 139 avec une bonne tasse de thé !) Lorsque les auteurs bibliques décrivent la présence incarnée de Dieu de manière spécifique en un seul endroit dans l’espace et le temps, ils présentent « l’ange de Yahweh » comme un personnage à l’aspect humain, qui est à la fois Yahweh et distinct de Yahweh. Cette croyance biblique ancienne en l’« unité complexe » de Yahweh est le fondement des idées exprimées pas le mouvement messianique des premiers disciples de Jésus. Celui-ci s’est décrit lui-même comme à la fois distinct de Dieu (« le Fils ») et « un avec le Père » (voir Jean 10 : 30), ou, comme le dit l’introduction à l’Evangile de Jean : « La Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. » (Jean 1 : 1) Cela semble contradictoire pour le lecteur moderne, mais toute personne familière avec le portrait de l’ange de Yahweh dans les Ecritures hébraïques comprend mieux les affirmations du Nouveau Testament (autant que possible, en tout cas !) L’ange de Yahweh était Yahweh apparaissant sous forme humaine et Jésus de Nazareth est cette même figure de Yahweh devenue homme.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog familial de Georges, Céline & Estéban
  • : Blog familial où vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s ! Nous vous invitons, par exemple, à découvrir la Galice, ce qu'est le burn-out (avec des pistes pour s'en sortir), la traite des femmes en Suisse, qui est vraiment Jésus-Christ, quelques humoristes, etc.
  • Contact

Recherche