Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 octobre 2019 4 24 /10 /octobre /2019 07:13
La repentance : Introduction

Dans cette série de 9 volets, je vais vous parler d'un sujet qui me tient particulièrement à cœur, la REPENTANCE en vue d'une réelle conversion en Jésus-Christ.

 

En effet, depuis plusieurs années, je constate que dans la majorité de nos assemblées évangéliques (toutes dénominations confondues) ce thème est rarement abordé, voire même totalement délaissé, pour ne pas dire et abandonné au profit de messages plus « soft », plus édulcorés par souci (ou par peur) de ne « pas choquer » ou « déstabiliser » les personnes présentes.

 

De plus en plus d’assemblées évangéliques ressemblent à des entreprises et, ce qui prime avant tout, c’est le nombre de chaises « chauffées » (occupées) lors des réunions de la semaine (séances plénières ou séminaires) et des cultes du dimanche…

 

C’est triste à dire, mais pour certains pasteurs, anciens et autres responsables, le nombre de personnes présentes est un signe de bon fonctionnement alors qu’une église locale peut parfaitement fonctionner sans la présence de Dieu, donc sans la présence du Saint-Esprit… La preuve, dans ce monde plusieurs grandes entreprises fonctionnent parfaitement bien alors qu’elles sont dirigées par des athées, agnostiques ou encore par des dirigeants qui pratiquent une autre religion…

 

Force est également de constater que bien des églises locales fonctionnent donc sans le Seigneur, y compris en Suisse et en France par exemple. Elles ont sans doute oublié ce verset que nous pouvons lire dans Apocalypse 3 ; 20 : « Voici, je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui et lui avec moi. » Encore faut-il entendre la voix du Saint-Esprit et lui ouvrir la porte pour l’inviter à entrer…

 

Comme écrit plus haut, l’importance de la vraie repentance a été mise de côté et des centaines de milliers de personnes qui se considèrent ou qui sont considérées comme étant des « chrétiens nés de nouveau » sont en fait des « chrétiens sympathisants » car elles n’ont pas passé par le processus de la repentance et, de ce fait, elles ne sont pas réellement converties. Ces « chrétiens » ne sont pas des « disciples du Christ », mais des consommateurs et ils font partie d’une assemblée de la même manière qu’ils feraient partie d’un club.

 

Comprenez-moi bien, mon but n’est pas de juger des pasteurs, des anciens, des responsables ou des personnes qui pensent être chrétiennes parce qu’un jour elles ont levé la main lors d’un appel à la conversion, mais de rétablir la VÉRITÉ en ce qui concerne une véritable conversion. Suivre Jésus-Christ, être son disciple, c’est RENONCER à plusieurs choses, se dépouiller, mourir à soi-même… Ce n’est pas simplement aller au culte le dimanche matin pour s’asseoir sur une chaise, se faire du bien et partager une agape (ou un apéritif) avant de rentrer sagement chez soi et de recommencer le même processus le dimanche d’après. A ce propos, je vous invite d’ailleurs à écouter le message intitulé « Une Eglise de disciple » par le pasteur Samuel Peterschmitt, c’est très édifiant…

 

Il est URGENT que les pasteurs et anciens prêchent à nouveau la repentance afin que les gens se convertissent réellement et deviennent de vrais disciples.

 

Pour terminer ce préambule, j’ai à cœur d’amener cette précision, à savoir qu’il y aurait une différence entre la repentance et la conversion selon les mots grecs utilisés dans le Nouveau Testament, à savoir : 

 

  • La repentance concerne les pensées (metanoïa : changement de pensée).
  • La conversion concerne les actions (epistrophê  : changement de direction, demi-tour comme au ski par exemple).

 

Par exemple, nous pouvons lire cela dans Actes 3; 19 : « Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés...» 

 

Toutefois, un cher frère en Christ et ami - Jean-Baptiste que je remercie - qui vit actuellement en Israël avec sa famille m'a fait remarquer qu'en hébreu le mot utilisé est le même pour la repentance et la conversion. Il s'agit du mot « techouva » ce qui signifie « un re-venir, un retour à Dieu »  et, par conséquent, il y a changement de pensée et donc d’action simultané.

 

J’aimerai également profiter de remercier chaleureusement Werner Lehmann qui était alors pasteur à l’église évangélique d’Oron-la-Ville (EEO) et avec qui j’ai eu le privilège de passer deux semaines en Afrique (Burkina-Faso et Mali) du 29.11.1999 au 11.12.1999 et avec qui j’ai pu apporter cet enseignement sur les 4 portes du Royaume (que je vais détailler dans mes prochains articles) dans une école de mission de disciples JEM à Koutiala, au Mali.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

La repentance : Introduction

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog familial de Georges, Céline & Estéban
  • : Blog familial où vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s ! Nous vous invitons, par exemple, à découvrir la Galice, ce qu'est le burn-out (avec des pistes pour s'en sortir), la traite des femmes en Suisse, qui est vraiment Jésus-Christ, quelques humoristes, etc.
  • Contact

Recherche