Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 septembre 2019 7 15 /09 /septembre /2019 16:11
Le pardon n’est pas synonyme de réconciliation
Le pardon n’est pas synonyme de réconciliation

Encore une fausse idée !

 

Qu’est-ce qui établit et maintient une relation ? La confiance mutuelle. Si la confiance est trahie, elle ne peut revenir par simple décision de la volonté. La confiance se gagne, se mérite, se construit, en l’occurrence doit se reconstruire. Deux amis qui se blessent sévèrement ne peuvent pas décider que tout va continuer comme avant, d’un claquement de doigt.

 

Réconciliation et pardon ne sont pas identiques. La réconciliation est une suite du pardon, à souhaiter, mais ce n’est pas systématique.

 

À la suite d’une blessure, il faut décider : est-ce que je continue cette relation ? Est-ce que je peux l’approfondir ? Sinon, elle s’arrêtera, tout simplement, car elle a été rompue.

 

Source : atoi2voir

 

 

Ce matin, nous avons reçu un excellent enseignement sur le pardon lors de notre culte du dimanche et j'avais très à cœur de vous partager un petit fragment. Il y a notamment été question de la réconciliation. Est-ce que le pardon amène systématiquement à la réconciliation ?

 

L'orateur du jour, Philippe, a choisi de nous projeter une photo d'un pont levant semblable aux images ci-dessus pour nous expliquer que pour que la réconciliation puisse avoir lieu, il faut que le pont soit à nouveau rabaissé au même niveau (voir image ci-dessous).

 

En effet, tant que la personne qui a été pardonnée n'est pas prête à comprendre et/ou accepter la démarche de celle qui pardonne, la réconciliation n'est pas envisageable. Si une seule des parties du pont levant est en bas et que l'autre partie reste élevée, la relation ne peut pas être rétablie. 

 

J'ajouterai qu'il est très possible de pardonner à quelqu'un et que celle-ci s'en fiche éperdument, même si vous lui écrivez une lettre pour lui expliquer votre démarche ou si vous la croisez dans la rue, ou sur votre lieu de travail.

 

Je suis toujours effaré et attristé de constater que dans de nombreuses assemblées chrétiennes, la réconciliation est souvent prêchée comme étant synonyme de pardon alors que ce n'est pas biblique ! Il en va de même pour les pasteurs ou autres anciens qui déclarent : "tu dois pardonner et tout rentrera dans l'ordre ou il faut que tu pardonnes et tu seras entièrement libéré !", ce qui est hélas faux, la plupart du temps, car le plus souvent les blessures restent présentes et les personnes blessées/offensées ont un grand besoin d'être guéries en profondeur sans quoi l'amertume et la rancœur peuvent refaire surface à tout instant dans un futur plus ou moins proche. A méditer...

 

A noter qu'il est écrit ceci dans la Bible :  "Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes. S'il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère; car il est écrit: A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur. " (Romains 12; 17-18)  

 

Si vous désirez aller plus loin avec le pardon, je vous laisse le soin de visionner les enseignements du pasteur Samuel Peterschmitt sur ce même blog (voir la catégorie pardon ou Samuel Peterschmitt) et vous souhaite d'être béni(e)s par ces précieux messages qui donnent des réponses bibliques aux questions sur le pardon.

 

Bien à vous !

 

Georges Musy

Le pardon n’est pas synonyme de réconciliation

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog familial de Georges, Céline & Estéban
  • : Blog familial où vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s ! Nous vous invitons, par exemple, à découvrir la Galice, ce qu'est le burn-out (avec des pistes pour s'en sortir), la traite des femmes en Suisse, qui est vraiment Jésus-Christ, quelques humoristes, etc.
  • Contact

Recherche