Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 août 2019 5 16 /08 /août /2019 07:55

Eglise Momentum, Bordeaux avec le pasteur Patrice Martorano.

 

 

Résumé du message :

 

Lorsque nous commençons un projet ou une aventure, nous pensons que le trajet va partir d’un point A pour se terminer à un point B mais la réalité est bien souvent différente. Des tensions, des difficultés et des détours peuvent tenter de nous éloigner de la vision. Mais si nous tenons ferme avec l’appui de Dieu, tout est surmontable !

 

Dans le sport comme dans la vie, il y a des temps forts où nous dominons les choses, et des temps faibles où nous pouvons être en difficulté. Il est important de savoir déceler les pièges et savoir bien réagir lors des temps faibles pour tenir ferme et continuer d’avancer malgré tout. Voici les 3 principaux pièges qui nous détournent de la vision :

 

1 – La peur La peur et l’inquiétude peuvent nous détourner de l’objectif final. Cela restreint notre champ de vision, nous empêche de prendre du recul et de rester focus sur l’objectif. Les disciples de Jésus ont traversé une tempête et Jésus est venu à leur rencontre en marchant sur les eaux : « Pierre lui répondit : Seigneur, si c’est toi, ordonne que j’aille vers toi sur les eaux. Et il dit : Viens ! Pierre sortit de la barque, et marcha sur les eaux, pour aller vers Jésus. Mais voyant que le vent était fort, il eut peur ; et comme il commençait à s’enfoncer, il s’écria : Seigneur, sauve-moi ! Aussitôt, Jésus étendit la main, le saisit, et lui dit : Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? Et ils montèrent dans la barque, et le vent cessa. » Matthieu 14:28-32 La peur nous aveugle et nous empêche d’avancer. C’est justement dans ces moments-là que nous devons être le plus focalisé sur la vision.

 

2 – Le plaisir Démas était quelqu’un de motivé. Paul avait beaucoup d’espoir pour l’avenir de ce jeune homme mais les plaisirs de ce monde l’ont détourné de la vision : « Démas m’a abandonné, par amour pour le siècle présent. » 1 Timothée 4:10 Il ne s’agit évidemment pas de vivre sans plaisir mais il faut que notre boussole de vie soit Dieu et non la quête de notre plaisir. Le péché ne se résume pas uniquement à l’immoralité et l’impureté. Le sens premier du péché signifie littéralement : rater la cible, désobéir à Dieu. Le plaisir influence notre perception du présent. Il est vital de reprendre les rênes en main sinon les décisions que nous prendrons seront prises en fonction de notre plaisir et non de la direction de Dieu. La douleur de l’effort, n’est rien comparée à la douleur des regrets.

 

3 – Choisir en fonction des autres Lorsque nos choix sont influencés par les autres, cela nous éloigne de notre cap. Nous devons apprendre parfois à dire non aux autres pour ne pas être détourné de ce que Dieu a prévu pour nous. Jésus lui-même est passé par là : « Dès que le jour parut, il sortit et alla dans le lieu désert. Une foule de gens se mirent à sa recherche et arrivèrent jusqu’à lui ; ils voulaient le retenir, afin qu’il ne les quittât point. Mais il leur dit : « Il faut aussi que j’annonce aux autres villes la bonne nouvelle du royaume de Dieu ; car c’est pour cela que j’ai été envoyé. » Et il prêchait dans les synagogues de la Galilée. » Luc 4:42-44 Sachons apprendre à identifier ces mécanismes qui tentent de nous détourner de la vision que Dieu a pour nous et que nous puissions réagir de la bonne manière : gardons Dieu comme boussole !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog familial de Georges, Céline & Estéban
  • : Blog familial où vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s ! Nous vous invitons, par exemple, à découvrir la Galice, ce qu'est le burn-out (avec des pistes pour s'en sortir), la traite des femmes en Suisse, qui est vraiment Jésus-Christ, quelques humoristes, etc.
  • Contact

Recherche