Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 août 2019 3 28 /08 /août /2019 10:50

© Émission produite par EMCI TV

Ajoutée le 4 janvier 2017

Avec Jérémy Sourdril et Joël Spinks.

 

Le jeûne de renoncement permet de renoncer à la chair et aussi de se consacrer entièrement à Dieu. C'est un moment privilégié qui favorise la repentance, le changement de voies. Dans les temps de jeûne, notre esprit est vif, actif et disposé à aimer et honorer Dieu.

 

ENSEIGNEMENT :

Nous avons vu sept bonnes raisons de jeûner dans les émissions précédentes, mais nous pouvons dire que le jeûne permet de se consacrer à Dieu de façon générale. S'offrir un temps spécial avec Dieu, car Jésus même nous demande de jeûner.

Marc 2.22 «Et personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres; autrement, le vin fait rompre les outres, et le vin et les outres sont perdus; mais il faut mettre le vin nouveau dans des outres neuves. »

 

Des fois nous voulons vivre des choses fortes avec Dieu, mais nous ne sommes pas prêts car notre cœur ne l'est pas. Les israélites en sortant d'Égypte ont continué à avoir de nombreuses passions et n'ont pas pu entrer dans ce que Dieu avait pour eux. À leur image, les passions et les désirs de notre cœur nous attirent trop souvent loin de la volonté et du plan de Dieu pour nous. La recherche de notre vie devrait être la présence de Dieu.

Dieu veut nous remplir du Saint-Esprit. Il veut mettre du vin nouveau en nous. Le temps de jeûne nous prédispose à recevoir ce vin nouveau. Dieu nous a créés avec la capacité de choisir et nous permet d'être transformés.

Joël 2.12-14 «Maintenant encore, dit l'Éternel, Revenez à moi de tout votre cœur, avec des jeûnes, avec des pleurs et des lamentations ! 13 Déchirez vos cœurs et non vos vêtements, et revenez à l'Éternel, votre Dieu; car il est compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, et il se repent des maux qu'il envoie. 14 Qui sait s'il ne reviendra pas et ne se repentira pas, et s'il ne laissera pas après lui la bénédiction, des offrandes et des libations pour l'Éternel, votre Dieu ? »

 

Quand on poursuit Dieu il laisse derrière Lui des grâces. Quand on jeûne, il faut déchirer son cœur et pas ses habits. Cela veut dire qu'on revient à Dieu de tout notre cœur. Ce type de jeûne concerne tous ceux qui marchent avec Dieu aussi bien que ceux qui sont loin de Lui. C'est une décision à prendre. L'Esprit de Dieu en nous nous accordera des révélations durant le jeûne pour vivre une transformation. Dieu nous fait une grâce en remplaçant le mauvais en nous par du bon, du meilleur. Nous ne réalisons pas à quel point nous pouvons être loin de Dieu. Cela n'a rien à voir avec le péché mais c'est une condition de vie pendant laquelle nous sommes concernés par la routine, les habitudes, et plus par les préoccupations de Dieu.

Durant les périodes de jeûne, on peut expérimenter la présence tangible de Dieu. On peut connaître Dieu dans notre chair, car notre corps est son temple. Par exemple, les souffrances physiques qui résultent de persécutions à cause du nom de Dieu peuvent amener une dimension de la présence tangible de Dieu très réelle dans la vie de celui qui est persécuté. Mais ce n'est pas seulement dans ces cas que se manifeste la présence de Dieu; on peut la ressentir par l'onction tout simplement.

Jean avait une proximité, une intimité avec Jésus. Il pouvait poser sa tête sur la poitrine du Seigneur. Nous pouvons aussi ressentir la proximité de Dieu, sa présence quand nous sommes proches de Lui par des temps de prières, de jeûne et de consécration. En hébreu, le Kabod représente la présence de Dieu, on peut la ressentir, comme la présence d'une personne réelle (une pesanteur qui vient sur nous). Cette pesanteur est tellement lourde qu'elle peut nous écraser des fois.

La consécration à Dieu est une partie essentielle du jeûne de renoncement. Ce n'est pas un jeûne pour soi, mais un moment pour Dieu. Une offrande, une semence. « Je me consacre à Dieu parce que je L'aime ». La consécration dans le jeûne a le pouvoir de nous transformer. S'offrir à Dieu est vraiment glorieux car Il nous remplit et nous change.

1 Samuel 1.11 « Elle fit un vœu, en disant : Éternel des armées ! Si tu daignes regarder l'affliction de ta servante, si tu te souviens de moi et n'oublies point ta servante, et si tu donnes à ta servante un enfant mâle, je le consacrerai à l'Éternel pour tous les jours de sa vie, et le rasoir ne passera point sur sa tête. »

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog familial de Georges, Céline & Estéban
  • : Blog familial où vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s ! Nous vous invitons, par exemple, à découvrir la Galice, ce qu'est le burn-out (avec des pistes pour s'en sortir), la traite des femmes en Suisse, qui est vraiment Jésus-Christ, quelques humoristes, etc.
  • Contact

Recherche